Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    Il y a deux ans, disparaissait Dr Laâziz Kessas    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    La BM plaide pour un nouveau contrat social    HIRAK : quo vadis ?    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Madar joue la carte des «primes »    Qui pour driver l'équipe samedi ?    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Constantine: Saisie de plus de 1100 capsules de psychotropes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    A la demande de la défense: Le procès Hamel reporté au 11 mars    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Turquie et ses crimes de guerre contre les Kurdes
Près d'une centaine de civils tués dans son intervention en Syrie
Publié dans Liberté le 25 - 10 - 2016

Près d'une centaine de civils ont été tués en deux mois d'agression de l'armée turque dans le nord de la Syrie, sous le couvert de lutte contre le groupe Etat islamique (EI/Daech), a annoncé hier l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des autorités turques au sujet de ce bilan fourni par l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre, mais Ankara a par le passé réfuté de telles accusations. L'armée turque, alliée à des rebelles syriens, a lancé le 24 août une vaste offensive militaire baptisée "Bouclier de l'Euphrate" pour chasser de la frontière syro-turque les terroristes de l'EI mais surtout les combattants kurdes syriens des Unités de protection du peuple kurde (YPG). "L'OSDH a pu documenter la mort de 96 civils, dont 22 enfants, entre le 24 août et le 24 octobre, dans des tirs d'artillerie de l'armée et des frappes de l'aviation turque", selon l'OSDH. Les rebelles syriens impliqués dans l'offensive combattent au sol tandis que l'armée turque participe avec des frappes aériennes et des tirs d'artillerie, principalement depuis son territoire, selon l'OSDH. Son directeur Rami Abdel Rahmane a précisé que "92 civils, en majorité des Kurdes", avaient été tués dans les régions contrôlées par l'EI et quatre dans les régions contrôlées par les Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde. Considérés comme des "terroristes" par Ankara, les résistants kurdes sont à la pointe de la lutte contre l'EI en Syrie. Le gouvernement turc souhaite empêcher la constitution d'une région autonome kurde dans le nord de la Syrie, à sa frontière. Il considère également les YPG comme étroitement liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), en rébellion sur le territoire turc depuis plus de 30 ans.
R. I./Agences

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.