L'opposition invisible    Le CNDH élude la presse électronique    Afin de garantir la poursuite du programme du président Bouteflika : L'alliance présidentielle ouverte aux propositions    Entre report, prolongement du mandat, révision de la Constitution… : Présidentielle 2019 des scénarios, un consensus !    Signature d'un contrat de sponsoring entre l'Eniem et la JSK    Le wali annonce la création d'un guichet unique    Bedoui : «Le citoyen doit être au cœur des priorités»    La CNAS s'explique    L'usine fermée, les produits retirés du marché    23ème Journée de l'énergie : Consécration à la résilience de Sonatrach et les défis du futur    L'apport de l'agriculture à la croissance    Bâtiment et Construction : Nécessité de transformer les idées innovantes en produits industriels    Information arabe : Kaouane prendra part lundi à Ryad à une rencontre    Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie en faveur de l'Afrique    L'UA appelle à la retenue face à l'impasse politique    Emmanuel Macron renonce    Donald Trump menacé d'impeachment    Coupes africaines (16es aller) : Bons résultats des clubs algériens    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'USM Bel-Abbès hypothèque ses chances de qualification    L'AS Protection Civile d'Alger (dames) et Sétif (hommes) sacrées à Biskra    Hattab tire de nouveau sur les présidentsde clubs    Ryad Boudebouz : "Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer"    «Toutes nos dettes sont payées depuis quatre ans»    Ressources halieutiques : Les prix du poisson toujours en hausse    Pour répondre aux besoins de l'environnement socioéconomique : Nécessite de renforcer la relation université-entreprise    Une stèle d'un martyr de la Révolution profanée    Dix ans après sa disparition, un concert en hommage à Maâllem Benaïssa    Concours de recrutement à Sonatrach: Plus de 6.000 inscrits à Ouargla    france : Aprés les gilets jaunes Les policiers en colère    Entre Washington et Pékin: Des négociations commerciales à petits pas    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    Une victoire et beaucoup de regrets    Boudebouz a hâte de rejouer    Traitement aux lentilles et pommes de terre    Bedda en rassembleur    Je suis présidentielle 2019 !    Mots d'hiver    Ouverture aujourd'hui du 3e salon national de la photo    Une algérienne au «pays des djinns et des anges»    Filière ovine: La préservation des souches nobles et rares au cœur du débat    Blida: Pluies, neige et inondations    15 morts sur les routes en 48 heures    Chantage aux sentiments    Les travaux de réhabilitation en phase d'achèvement: La salle Marhaba livrée cet été    ONU : Adoption de 36 résolutions dont une relative au conflit du Sahara occidental    L'option des sanctions financières écartée    Le torchon brule entre Yasmina Khadra et Mihoubi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le maraboutisme a la peau dure à Mazagran
Mostaganem
Publié dans Liberté le 28 - 04 - 2005

Un courant religieux marque encore la spiritualité à Mazagran qui vénère un saint “Sidi Belkacem”, à qui l'on attribue beaucoup de miracles. Tous les jours de la semaine et particulièrement le vendredi, les femmes viennent faire leurs dévotions au tombeau.
Dans la cour de la mosquée, un espace rustique contient la chasse du saint, couverte d'un tissu coloré que l'on apporte en offrande pieds nus, les femmes baisent le sol, subtilisent une poignée de terre qu'elles enferment religieusement dans un mouchoir et poussent des youyous perçants à la gloire du saint. Puis ayant accompli leurs prières, elles sortent en reculant pour ne pas tourner le dos au saint.
Dans ce climat mystique, pas de présence masculine. C'est pour les jeunes filles l'occasion de parler de mariage, pour échapper à ce qu'elles considèrent comme une “prison”. Les discussions se prolongent sur le trottoir où des nattes ont été étendues.
Les pratiquants se prosternent avec ferveur, sans se soucier du bruit de la rue.
Ces pratiques spirituelles autour de la personnalité d'un saint ont été combattues par des intellectuels, mais le maraboutisme reste profondément ancré dans la région.
D. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.