FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FLN : Ould Abbes promet de faire le ménage
Il accuse Tliba et compagnie de vouloir rééditer le scénario de 2004
Publié dans Liberté le 07 - 02 - 2018

La traduction du député d'Annaba, Baha-Eddine Tliba, devant une commission de discipline sonne comme le prélude à une vaste campagne d'épuration dans les rangs du FLN.
C'est un Djamel Ould Abbes particulièrement agressif qui animait, hier, une conférence de presse, au siège du Front de libération nationale, à Hydra, à Alger. Le secrétaire général du FLN qui a procédé à l'installation de la commission de discipline du parti, composée de 21 membres, conformément aux statuts du parti, et présidée par Amar Ouazani, a pris le soin de faire venir dans la salle deux ex-ministres cités dans l'initiative de la coordination nationale pour le cinquième mandat de Bouteflika, lancée par le député d'Annaba, Baha-Eddine Tliba. La présence d'Abdelkader Ouali et de Mustapha Kamel Rahiel dans la salle visait, en effet, à rendre caduque la sortie publique de l'ex vice-président de l'APN.
C'est d'ailleurs en les prenant à témoin que Djamel Ould Abbes affirmera que l'ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a réfuté tout lien avec cette initiative. La présence de son ex-chef de cabinet, Kamel Mustapha Rahiel, en était un gage de certification. Le SG du FLN citera d'autres noms, entres autres Abdelaziz Belkhadem, Abdelouahab Nouri, Tahar Khaoua, Hamid Grine, Saïd Bouhadja et Djamel Bouras, qui ont tous nié leur adhésion à cette précampagne-bis pour le cinquième mandat. Reste l'ex-secrétaire général du parti, Amar Saâdani, qui ne s'est pas démarqué de cette initiative. À son sujet, Djamel Ould Abbes a évité de faire de commentaire, préférant ne tenir compte que de ceux qui s'en sont lavé les mains. Pour les autres, il promet une expédition punitive. Il le dit ouvertement d'ailleurs : "L'enquête ne s'arrêtera pas au seul cas de Baha-Eddine Tliba." Djamel Ould Abbes, qui en voudrait surtout aux parrains du député d'Annaba, a accusé un courant du parti de "vouloir rééditer le scénario de 2004". Le FLN vit, en effet, toujours comme un traumatisme la "fracture" qu'avait causée l'ancien chef de gouvernement, Ali Benflis, et néanmoins SG du parti à l'époque, en se portant candidat contre Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle de 2004. Et en invoquant le "malheureux" souvenir de cet épisode, Djamel Ould Abbes a laissé clairement entendre que les marionnettistes qui "agitent" Tliba veulent servir des ambitions présidentielles autres que le cinquième mandat pour Abdelaziz Bouteflika. Néanmoins, le SG du FLN refuse de livrer des noms et promet des révélations pour plus tard. "Laissez le temps faire les choses. Nous avons diligenté une enquête. La commission de discipline devra traiter de cinq cas, dont celui de Tliba. Et nous allons remonter jusqu'aux instigateurs...", a-t-il soutenu. Visiblement, Djamel Ould Abbes connaît très bien qui sont les vrais architectes de l'initiative du député d'Annaba. Mais il ne veut pas agir avant de réunir des preuves.
Des sources proches de la direction du parti affirment que Djamel Ould Abbes n'attendra pas la prochaine session du comité central pour sévir. Djamel Ould Abbes, qui veut cette réunion "ordinaire", compte faire tomber des têtes avant ce rendez-vous. Le cas de Baha-Eddine Tliba serait ainsi le prélude à une vaste campagne d'épuration dans les rangs du parti. Nos sources confient que la commission de discipline tiendra sa première réunion, ce jeudi, pour adopter son règlement intérieur. Les convocations seront adressées aux concernés à partir de dimanche prochain.
Mehdi Mehenni


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.