3 principaux bienfaits des sardines    Le Benfica officialise un accord avec Man City pour Ruben Dias    Aïn Defla : 9 000 logements distribués au courant des prochains mois    Corso : Pas de programme de logement social    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Rationaliser le régime des transferts sociaux    Selon l'ONM, le 2 novembre il fera beau    Combats meurtriers au Karabakh: L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Mutisme !    En solidarité avec le bâtonnier Sellini: Des avocats protestent à Alger    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    Djelfa: Trois morts dans une collision    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Guardiola encense de nouveau Mahrez    Les propositions des uns et des autres    Les contaminations continuent de baisser    Les avis des partis et des personnalités    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    CONDOLEANCES    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Ces nids à problèmes    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Patriotes marcheront sur Alger le 10 mars
Ils réclament l'amélioration de leurs conditions de vie
Publié dans Liberté le 01 - 03 - 2018

L'Organisation nationale pour la défense des droits des Patriotes et des groupes de légitime défense (ONDDP) vient, une nouvelle fois, de monter au créneau, afin d'interpeller les pouvoirs publics sur leurs conditions de vie, qu'ils jugent indécentes et misérables.
Ainsi, et selon un communiqué rendu public dont une copie a été remise à Liberté, cette organisation compte marcher sur Alger le 10 mars prochain. "Par cette énième action de rue, nous comptons interpeller les pouvoirs publics, à leur tête le chef de l'Etat, sur notre situation", est-il écrit dans ledit document signé par Mourad Kessouri, président de cette organisation. "La violence qui a caractérisé la décennie noire est telle que, 20 ans plus tard, nous subissons toujours les retombées néfastes tant sur le plan psychologique, social, économique que politique. L'Etat doit nous prendre en charge", est-il encore mentionné. S'agissant des revendications soulevées par ce corps, elles portent essentiellement sur l'application "effective" de la loi n°13-08 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour 2014, dont l'article 77 mentionne que "les citoyens volontaires ayant participé aux côtés de l'Armée nationale populaire à la lutte contre la subversion et le terrorisme, postérieurement à 1992, conformément à la réglementation en vigueur, ouvrent droit à une pension de retraite proportionnelle exceptionnelle et au rachat, sur le budget de l'Etat, des cotisations de Sécurité sociale et de retraite". Concrètement, ces "sacrifiés", comme ils aiment se définir, réclament, entre autres, la retraite partielle pour tous les Patriotes et autres GLD encore au chômage, l'augmentation de la pension de retraite de 15 000 à 30 000 DA, la régularisation des années de service et d'engagement aux côtés des services de sécurité pour tous les éléments des Groupes de légitime défense (GLD), la Sécurité sociale, la reconnaissance des sacrifices des Patriotes, etc.
En outre, les protestataires exigent la reconnaissance "officielle" de leurs sacrifices, ainsi que leur admission à la Caisse des assurances militaires en tant qu'ayants droit et la revalorisation des primes de retraite, qui ne dépassent pas actuellement les 15 000 DA.
Pour rappel, au mois de juillet 2017, cette même organisation avait tenté de marcher sur Alger depuis Bouira, mais les services de sécurité avaient réussi à faire avorter cette action.
RAMDANE B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.