Le FLN dément et désavoue son propre porte-parole !    Congrès ordinaire à la fin de l'année    La nomination de Bedoui et Lamamra parue dans le JO    L'urbanisme intelligent à l'honneur    Extension    Parler de corde sans s'étrangler avec    Pour une charte fondatrice d'un renouveau    130 civils massacrés pendant une visite de l'ONU, envoi d'une délégation gouvernementale    Une dizaine d'athlètes sacrés    Khallouni ! Khallouni !    Le magazine «France Football» évoque les Verts    L'Algérie s'engage à éradiquer la tuberculose d'ici 2030    Sujets du bac    10 astuces pour avoir les dents blanches    Merveille de manifestation !    Dans la protesta, la voix des femmes !    Naissance du CNCTD    Sollicitée encore une fois par l'opposition: Que fera l'armée ?    Bedoui va-t-il ou non constituer son gouvernement ?    Violence dans les stades: Des mesures draconiennes s'imposent    FAF: Kheireddine Zetchi défend son bilan    L'opposition se prononce sur la transition    Décrassage pour les titulaires, entraînement pour les remplaçants contre la Gambie    Les dates des trois derniers matchs fixées    Le Cameroun valide son billet face aux Comores    Plus de 650 morts, un désastre humanitaire    11 000 officines touchées par une pénurie de 370 médicaments    La feuille de route d'une partie de l'opposition    Lancement d'une campagne de reboisement de 500 plants de pins maritimes au parc méditerranéen    3 morts et 2 blessés dans un glissement de terrain à Oued Sebbah    Les Assemblées populaires communales se joignent au mouvement    Benmihoub recommande d'aller vers la transition avant le 28 avril    Algérie Poste poursuit l'opération d'acquisition des TPE    Ouverture du festival du printemps    Le parcours du chahid Mustapha Benboulaïd revisité par des écoliers    Musique afro-américaine : John Lee Hooker    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Patriotes ne désarment pas
BOUIRA
Publié dans Liberté le 01 - 07 - 2018

Les Patriotes de la wilaya de Bouira sont encore une fois montés au créneau, pour dénoncer "le mutisme" des autorités, face à leurs doléances qui demeurent en suspens. Ils viennent cette fois d'adresser une requête au premier magistrat de la wilaya dans laquelle ces sacrifiés, comme ils se font appeler, se disent "délaissés et manquent de reconnaissance, aussi bien symbolique que matérielle de la part des pouvoirs publics".
Dans le même document, ils réitèrent ainsi l'appel pour "une reconsidération immédiate et une reconnaissance solennelle de leur combat et leur sacrifice pour la sauvegarde de la République algérienne, ainsi que leur engagement dans la lutte contre le terrorisme durant la décennie noire".
Pour les rédacteurs de cette missive, l'Etat a le "devoir et l'obligation" de prendre en charge cette frange de la société, qui s'est sacrifiée durant les années de braise, afin que l'Algérie demeure debout. "La violence qui a caractérisé cette période est telle qu'aujourd'hui encore, nous subissons toujours les retombées néfastes, tant sur le plan psychologique, social, économique que politique. L'Etat doit nous prendre en charge", soulignent-ils.
Dans ledit document, les Patriotes de Bouira exhortent, encore une fois, les autorités concernées à réagir "positivement" à leurs revendications, dans le cadre de la loi n°13-08 du 30 décembre 2013 portant loi de finances pour 2014, dont l'article 77 stipule que les citoyens volontaires ayant participé aux côtés de l'Armée nationale populaire à la lutte contre la subversion et le terrorisme, postérieurement à 1992, conformément à la réglementation en vigueur, ouvrent droit à une pension de retraite proportionnelle exceptionnelle et au rachat, sur le budget de l'Etat, des cotisations de Sécurité sociale. Sur le volet des revendications, les requérants réclament, entre autres, la retraite partielle pour tous les Patriotes et autres GLD encore en chômage, l'augmentation de la pension de retraite de 15 000 à 30 000 DA, la régularisation des années de service et d'engagement aux côtés des services de sécurité pour tous les éléments des groupes de légitime défense (GLD), la Sécurité sociale, la reconnaissance des sacrifices des Patriotes, etc. Pour rappel, au mois de janvier dernier, ces mêmes éléments avaient tenté de marcher vers Alger à partir de Bouira, mais les services de sécurité ont réussi à avorter cette action.
RAMDANE B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.