Réunion du CNRA du Caire (1957) : 1er Coup d'Etat au sein de la Révolution imposant la primauté du militaire sur le politique.    Premier League : Chelsea s'impose sur le fil face à Arsenal    Nouveau poste frontalier algéro-mauritanien : "apport qualitatif" dans les relations de coopération bilatérale    Distribution de 138.000 logements durant les trois derniers mois, 185.000 autres attendent l'aménagement extérieur    Illizi : plus de 2,6 mds de dinars pour améliorer le cadre de vie de la population locale    Coupe de la Confédération africaine (5e J/ Gr. D) : l'USMA pour s'approcher des quarts    Belmadi dévoile les membres de son staff technique    Le Président Bouteflika félicite son homologue malien à l'occasion de sa réélection    6 orpailleurs arrêtés à Bordj Badji Mokhtar    150 000 DA en faux billets récupérés à Sétif    ONU : quatre propositions pour protéger les Palestiniens    Décès de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan    DH El JADIDA - MCA / Casoni : « On vise la victoire avant le match décisif contre Sétif »    Pénurie de médicaments: Le ministère de la Santé rencontre les pharmaciens après l'Aïd    Un nouveau guide pour la ville d'Oran    Inscription en 1ère année primaire: Les précisions du ministère de l'Education    CR Belouizdad: Dans quel état d'esprit face au PAC ?    Arrêté pour corruption: Un sénateur exclu «définitivement» du RND    Mali: une victoire qui n'a rien de triomphal    Paranoïa    Mers El Kébir et Aïn El Turck: L'alimentation en eau potable fait encore parler d'elle !    Aïn Defla: Drame lors d'un cortège nuptial, quatre morts et huit blessés    Mostaganem: Un enfant de 4 ans meurt noyé    A moins d'une semaine de l'Aïd El Adha: Les prix du poulet restent élevés    Non, l'Emir Abdelkader n'est pas ce traître    Conceiçao refuse de vendre Brahimi    BeIN Sports et les ligues européennes dénoncent le piratage saoudien et Arabsat    Toni Kroos critique Özil    La France et la Turquie veulent mettre le "turbo"    Ghannouchi temporise    Moscou soutient Horst Köhler    Guerre interne au FFS    La fuite des cerveaux touche...les pétroliers    Nâama, Tlemcen et Sidi Bel Abbès concernées    Bouira prépare sa rentrée    Gros problème de poussière généré par la mine El Ouenza    Bachir Mustapha Sayed, ministre sahraoui des Territoires occupés :    "Djibouha ya l'oueled" chantée en choeur    Aretha Franklin tire sa révérence    "Thérapie au tango" dans les montagnes du Monténégro    Les assurances du ministère de l'Agriculture    Un sénateur radié du RND    Deux chefs de régions militaires limogés    300 nouveaux postes d'enseignants en tamazight    Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov décoré par la France    Des trésors de quatre époqueshistoriques    «Notre consensus est populaire sain et sincère, et non d'appareil !»    RND: Le sénateur élu à Tipasa radié pour corruption    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Double gain pour Sonelgaz
Tarification mensuelle de la consommation énergétique
Publié dans Liberté le 17 - 07 - 2018

Le passage à une facturation mensuelle de la consommation énergétique permet de faire payer les taxes fixes deux fois durant un trimestre, contre une fois actuellement.
Le goupe Sonelgaz passera à une facturation mensuelle de son gaz et de son électricité vendus à ses clients. Le patron du groupe, Mohamed Arkab, a annoncé cette semaine que la périodicité de la consommation électrique sera bientôt facturée chaque mensualité.
Un changement qui se réalisera progressivement, selon lui, précisant qu'il s'agit plutôt d'une mise en application d'un nouveau système de gestion des clients. Ce changement impliquera-t-il des modifications sur la facture finale des différents clients du groupe ? Le projet vise-t-il à augmenter les recettes de Sonelgaz par un artifice mathématique ? Le énième après les précédentes mesures qui ont fait sauter, dès 2016, le sacro-saint verrou de la tarification.
Le passage, cette fois-ci, à une facturation mensuelle de la consommation énergétique permettra au groupe Sonelgaz de grappiller quelques sous à l'heure où sa situation financière et le poids de sa dette se révèlent un vrai casse-tête pour le Trésor. L'économiste et consultant, Brahim Guendouzi, estime que la première conséquence possible est "la tarification mensuelle qui peut amener un changement au système de tranches qui caractérise le niveau de consommation. Le tarif de la première tranche n'est pas le même que celui de la deuxième ou encore de la dernière. Sur une consommation mensuelle ou une consommation bimensuelle, il va y avoir, logiquement, des différences dans le prix final qui sera facturé (même en TTC)". La mise en application d'un système de facturation mensuelle permettrait à certaines taxes fixes "d'apparaître deux fois. Pour Sonelgaz, cela consiste à améliorer sa trésorerie, et donc son management", précise Brahim Guendouzi, contacté par Liberté. Dit autrement, le passage à une facturation mensuelle de la consommation énergétique permet de faire payer les taxes fixes deux fois durant un trimestre, contre une fois actuellement. Le même barème s'appliquera, éventuellement, à la taxe d'habitation incluse dans la facture de Sonelgaz. Ce changement dans la périodicité de consommation devrait permettre ainsi au groupe Sonelgaz de réaliser des profits.
Mais pas seulement. Ce serait aussi un moyen à même "d'inciter les consommateurs à avoir plus de sobriété dans la consommation énergétique en leur donnant un état mensuel susceptible de contribuer à une sensibilisation sur la nécessité de rationaliser l'utilisation de l'énergie dont le prix est toujours subventionné par l'Etat", souligne Brahim Guendouzi. De son côté, Souhil Meddah, analyste financier, pense qu'il s'agit, plus globalement, d'une forme d'accélération dans la captation des ressources tant au plan de la fiscalité qu'au plan microéconomique, en relation avec les états de la société Sonelgaz.
Selon lui, le calcul de base, qui a plaidé pour le passage à une nouvelle périodicité, permet une augmentation des recettes fiscales qui sera constaté en chevauchement entre deux exercices.
En termes plus simples, Sonelgaz aura le privilège d'avoir des périodes de recouvrement avancées et restreintes pour les consommations effectives sur un exercice, sans que le délai de recouvrement global cumulé dépasse les 11 mois du même exercice, alors que le 12e bascule vers l'année budgétaire suivante.
Le choix de passer à une tarification mensuelle de la consommation énergétique aurait été fait par-dessus tout pour éviter un éventuel couac dans la mise en œuvre de la réforme des subventions. Un dossier hautement sensible et complexe.
Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.