Election d'un nouveau président mercredi prochain    Perpétuité pour le terroriste «Yasser Abou Kouthaïma»    FFS    Chaque année, des dizaines de personnes meurent de cancers liés à l'amiante    Une crise majeure se profile entre Riyad et ses alliés    Ghaza est au bord du précipice, selon un responsable de l'ONU    Zetchi optimiste    Six mois de suspension pour le président    Saaâdoune succédera à El Morro    L'OPGI peine à se faire payer    Une bombe à retardement à Draâ Errich    10 cas décelés en 2 jours à Sidi-Bel-Abbès    Comme un rendez-vous amoureux !    Arrabal, l'Egyptien    Les massacres du 17 Octobre 61 commémorés à El-Biodh    Rentrée scolaire à Hassi Bahbah (Djelfa) : La surcharge des classes suscite l'inquiétude des parents d'élèves    Nouvelles d'Oran    ONU: Adoption d'une résolution pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Une vingtaine d'handicapés placés par l'ANEM en un mois: Une initiative louable... mais beaucoup reste à faire    Constantine - Plaidoyer pour un soutien à l'exportation    Pour qui paye Bouhadja ?    Le trafic des psychotropes prend de l'ampleur    MC Alger: La Fédération libyenne « menace » Adel Amrouche    Equipe nationale: Belmadi établit le même constat que Rajevak    L'affreuse excommunication    Premiere sortie du nouveau wali sur le terrain    Des collectivités locales providences aux collectivités locales entreprises/manager    Une application mobile pour impliquer les citoyens dans la protection de l'environnement    253 affaires traitées en septembre dernier    Défaite de Charles Quint à Alger    Dernière tribune de Jamal Khashoggi parue dans le Washington Post : «Ce dont le monde arabe a besoin, c'est la liberté d'expression»    Règlement de la crise syrienne : La Russie et la Turquie à l'épreuve du terrain    Salon international du tourisme et des voyages : La montagne attire les Algériens    Prix de l'or noir Le pétrole chute avec le bond des stocks américains    139e Assemblée générale de l'UIP : M. Bensalah prend part à Genève à la clôture des travaux    Kaouane appelle les journalistes à maîtriser les nouvelles technologies    L'Algérie est-elle à l'abri d'un nouveau krach ?    Le MCA veut terminer sur la lancée    L'instance olympique célèbre ses 55 ans d'existence    L'entraîneur Amrani accepte de rester    Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel à Istanbul    Abane Ramdane a lutté «de toutes ses forces» contre la division    Premier percussionniste du célèbre Cheikh Amar Ezzahi : Boulifa Messaoud n'est plus    CRASC : Un ouvrage collectif dédié à Abdelkader Alloula    L'écrivaine colombienne Piedad Bonnett présente son livre à Oran : Une intervention captivante autour de “Ce qui n'a pas de nom”    Ouyahia ordonne aux ministres et walis d'interdire le port du niqab    L'armée pilonne les dernières poches terroristes    Un saoudien tué dans un accident de voiture à Riyad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Double gain pour Sonelgaz
Tarification mensuelle de la consommation énergétique
Publié dans Liberté le 17 - 07 - 2018

Le passage à une facturation mensuelle de la consommation énergétique permet de faire payer les taxes fixes deux fois durant un trimestre, contre une fois actuellement.
Le goupe Sonelgaz passera à une facturation mensuelle de son gaz et de son électricité vendus à ses clients. Le patron du groupe, Mohamed Arkab, a annoncé cette semaine que la périodicité de la consommation électrique sera bientôt facturée chaque mensualité.
Un changement qui se réalisera progressivement, selon lui, précisant qu'il s'agit plutôt d'une mise en application d'un nouveau système de gestion des clients. Ce changement impliquera-t-il des modifications sur la facture finale des différents clients du groupe ? Le projet vise-t-il à augmenter les recettes de Sonelgaz par un artifice mathématique ? Le énième après les précédentes mesures qui ont fait sauter, dès 2016, le sacro-saint verrou de la tarification.
Le passage, cette fois-ci, à une facturation mensuelle de la consommation énergétique permettra au groupe Sonelgaz de grappiller quelques sous à l'heure où sa situation financière et le poids de sa dette se révèlent un vrai casse-tête pour le Trésor. L'économiste et consultant, Brahim Guendouzi, estime que la première conséquence possible est "la tarification mensuelle qui peut amener un changement au système de tranches qui caractérise le niveau de consommation. Le tarif de la première tranche n'est pas le même que celui de la deuxième ou encore de la dernière. Sur une consommation mensuelle ou une consommation bimensuelle, il va y avoir, logiquement, des différences dans le prix final qui sera facturé (même en TTC)". La mise en application d'un système de facturation mensuelle permettrait à certaines taxes fixes "d'apparaître deux fois. Pour Sonelgaz, cela consiste à améliorer sa trésorerie, et donc son management", précise Brahim Guendouzi, contacté par Liberté. Dit autrement, le passage à une facturation mensuelle de la consommation énergétique permet de faire payer les taxes fixes deux fois durant un trimestre, contre une fois actuellement. Le même barème s'appliquera, éventuellement, à la taxe d'habitation incluse dans la facture de Sonelgaz. Ce changement dans la périodicité de consommation devrait permettre ainsi au groupe Sonelgaz de réaliser des profits.
Mais pas seulement. Ce serait aussi un moyen à même "d'inciter les consommateurs à avoir plus de sobriété dans la consommation énergétique en leur donnant un état mensuel susceptible de contribuer à une sensibilisation sur la nécessité de rationaliser l'utilisation de l'énergie dont le prix est toujours subventionné par l'Etat", souligne Brahim Guendouzi. De son côté, Souhil Meddah, analyste financier, pense qu'il s'agit, plus globalement, d'une forme d'accélération dans la captation des ressources tant au plan de la fiscalité qu'au plan microéconomique, en relation avec les états de la société Sonelgaz.
Selon lui, le calcul de base, qui a plaidé pour le passage à une nouvelle périodicité, permet une augmentation des recettes fiscales qui sera constaté en chevauchement entre deux exercices.
En termes plus simples, Sonelgaz aura le privilège d'avoir des périodes de recouvrement avancées et restreintes pour les consommations effectives sur un exercice, sans que le délai de recouvrement global cumulé dépasse les 11 mois du même exercice, alors que le 12e bascule vers l'année budgétaire suivante.
Le choix de passer à une tarification mensuelle de la consommation énergétique aurait été fait par-dessus tout pour éviter un éventuel couac dans la mise en œuvre de la réforme des subventions. Un dossier hautement sensible et complexe.
Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.