Arsenal - Özil : "c'est toujours de ma faute"    JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Courbis : «L'Algérie a fait honneur à son statut face à la Colombie, c'était presque un match abouti»    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    Quel sort pour le projet ?    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mellal : "Boukhanchouche à la JSK, c'est fini !"
Il passe aujourd'hui en conseil de discipline
Publié dans Liberté le 19 - 09 - 2018

Le sort du joueur semble bel et bien scellé, et même les supporters kabyles exigent désormais son départ.
Alors que la JSK et toute la Kabylie planent encore sur un nuage après l'exploit retentissant de dimanche au stade Omar-Hamadi de Bologhine face au MCA (5-0), "l'affaire Boukhanchouche" vient déteindre quelque peu sur l'euphorie qui aura embaumé les vestiaires kabyles ces derniers jours, ce qui a obligé le staff technique et la direction de la JSK à réagir fermement face aux égarements d'un joueur indiscipliné qui n'en fait qu'à sa tête, et ce, depuis son arrivée la saison passée en terre kabyle.
S'il faut rappeler que l'international kabyle a eu maille, la saison dernière déjà, avec plusieurs coéquipiers et surtout avec son ancien coach Youcef Bouzidi, puisqu'il avait multiplié les écarts de conduite jusqu'à exaspérer, plus d'une fois, les dirigeants et les supporters kabyles, voilà qu'il récidive, cette année encore, alors que l'on pensait – certainement à tort – que l'arrivée du coach français Franck Dumas à la barre technique allait permettre à l'enfant de Merouana de se racheter de tous ses égards passés et de se remettre sur la bonne voie. Mais voilà que Boukhanchouche n'a fait qu'aggraver sa situation en multipliant les entorses à sa vie professionnelle, lui qui a collectionné les retards et les absences aux entraînements et surtout les fréquentes sautes d'humeur avec ses coéquipiers.
Et si Dumas, en bon pédagogue, lui a donné plusieurs chances pour se remettre dans le droit chemin, Boukhanchouche n'a fait que ternir davantage sa situation et aura joué avec le feu, lui qui n'a pas été convoqué lors des deux derniers matchs de la JSK joués à domicile face à l'USM Bel-Abbès, puis contre le PAC, pour des raisons strictement disciplinaires, et qui a poussé le bouchon en refusant de s'entraîner avec ses camarades qui préparaient assidûment le fameux "Clasico" contre le MCA.
Pis encore, il a osé même demander à son coach de le dispenser du match tant attendu de Bologhine comme s'il évoluait dans une "colonie de vacances", prétextant un mal du dos que le staff technique médical de la JSK a carrément démenti. "Non, je ne suis pas là pour gérer au quotidien des états d'âme qui m'empoisonnent la vie, car j'ai autre chose à faire pour m'occuper essentiellement du volet sportif et de la discipline de groupe qui est sacrée pour moi, et il appartient à la direction de la JSK de statuer sur ce cas précis", a déclaré Dumas.
Pour sa part, le président Mellal est tout aussi intransigeant face à un tel dossier. "Pour moi, Boukhanchouche à la JSK, c'est fini, car il a dépassé toutes les limites de la correction. Nous lui avons donné plusieurs chances depuis la saison passée, mais il n'a fait qu'aggraver sa situation et prouver qu'il ne mérite pas de porter le maillot de la JSK", nous déclarait, hier après-midi, le président Chérif Mellal qui a tenu à nous préciser que "Boukhanchouche sera traduit, mercredi, en conseil de discipline, et s'il a la tête ailleurs, il n'a qu'à racheter sa libération pour partir là où il veut".
C'est dire que le sort de Boukhanchouche à la JSK semble bel et bien scellé, surtout que même les supporters kabyles les plus exigeants exigent désormais son départ.
Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.