La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un retour aux sources pour une nouvelle aventure musicale
Djam à la salle Ibn-Zeydoun pour la sortie de "#Zdeldel"
Publié dans Liberté le 17 - 11 - 2018

Il y a quatorze années, Djam, alias Ahmed Djamil Ghouli, faisait ses débuts à la salle Ibn-Zeydoun, avant de fonder ce qui allait devenir, quelque temps après, Djmawi Africa, l'un des groupes phare de la nouvelle scène musicale algérienne. Bien que Djam ait entamé une carrière solo à partir de 2015, force est de constater que l'énergie et la passion qui animent l'homme restent intactes. Cela s'est vérifié mercredi dernier à la même salle, où il présentait à la presse et à la famille artistique son premier album solo #Zdeldel, composé de seize titres aux influences reggae, gnawi, chaâbi mais aussi raï. Avec son indétrônable tam rasta, sa chemise kaki et son cargo noir, Djam fait son entrée accompagné de deux choristes, qui apporteront beaucoup de groove à cette prestation de près de deux heures. En hommage à Madiba, il entame la chanson éponyme, qui est aussi le premier titre de l'album, comme un retour aux sources qui permettra à l'artiste de mieux explorer les confins de l'Afrique. Encore un hommage au continent noir à travers la chanson Ifrik'yamma. C'est surtout l'énergie de Djam qui insuffle au titre toute sa richesse. D'ailleurs, les petites pancartes distribuées dans le public, où étaient inscrits "zdeldel/zbelbel" étaient toutes au vert, ce qui rappellera au chanteur son passage dans l'émission "Nouvelle star" en 2017. Une touche autobiographique s'est mêlée à ce melting-pot de genres et de mélodies, où Djam dépeint ses peines et désillusions amoureuses. À travers Meryem, du nom d'une ex-petite amie du chanteur, nous sommes loin des chansons à fleur de peau, à la limite de la mièvrerie. Djam lui confère, au contraire, énergie et humour, se moquant même de sa naïveté, y disséminant parfois des références aux monstres sacrés du raï comme cheikha Remitti. Un album qui aura mis trois ans avant de voir le jour, et dont la sortie aura été plus d'une fois reportée "afin de le parfaire". Effectivement, la qualité s'en ressent, notamment en ce qui concerne l'instrumentation, avec Omar El-Barkaoui à la batterie, Nadjib Gherici à la guitare, Amine Dahane au clavier et Hichem Takaoute à la basse. Une belle brochette de musiciens en somme, qui ont offert de solides prestations. Par ailleurs, deux autres vedettes de la chanson algérienne ont tenu à accompagner Djam dans cette nouvelle aventure musicale. Le premier n'était autre que l'interprète de musique chaâbi, Abdelmadjid Meskoud, ancien voisin et ami de Djam, qui a tenu à encourager son protégé malgré la maladie. Le clou de la soirée sera un moment de partage avec la chanteuse et présentatrice Manel Gherbi pour le titre Teghmezli.
Yasmine Azzouz

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.