OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: les électeurs continuent d'affluer vers les urnes dans les wilayas du Sud    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    «Des incidents insignifiants ont émaillé l'opération de vote»    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Brèves    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Marche contre la tenue des élections    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





140 entreprises créées depuis 2014
Le PAJE fait son bilan à Oran
Publié dans Liberté le 07 - 02 - 2019

Un peu plus de quatre ans après le lancement du Programme d'Appui Jeunesse-Emploi (Paje), né d'une convention de financement entre l'UE et l'Algérie, les responsables algériens et européens s'accordent à dire que le plan a donné des résultats satisfaisants en termes de création d'entreprises, d'employabilité et de formations de jeunes. "Une grande partie des engagements a été tenue", a affirmé le directeur national du programme, Abderezzak Boucherir, à l'occasion de l'organisation, hier à Oran, du 4e séminaire du visibilité du Paje qui vient clôturer une série de rencontres-bilans organisées à travers Khenchela, Béchar et Annaba qui, comme Oran, ont été choisies comme wilayas-pilotes pour l'expérimentation du Paje.
De fait, depuis son lancement en 2014, le Paje a permis, dans les quatre wilayas-pilotes, la formation de 4 219 jeunes, la création de 140 entreprises, l'insertion dans le milieu professionnel de 641 jeunes et la signature de 108 conventions entre des associations et des structures publiques. Les chiffres présentés à l'occasion du séminaire d'hier démontrent l'efficacité du Paje, notamment dans la wilaya d'Oran qui "s'est taillé la part du lion", selon un document remis à la presse. La preuve ? 1 590 jeunes sur les 4 219 ont été formés à Oran où 22 projets ont été financés, soit 12% de l'ensemble des projets. Parmi les 140 entreprises créées, 12 sont établies à Oran. Enfin, le document signale que pas moins de 13 conventions de partenariat y ont été passées avec les pouvoirs publics (APC, directions de wilaya, agences, CFPA, universités…). Les projets développés par le Paje à Oran touchent des domaines aussi variés que les services (26%), l'artisanat (16%), le tourisme (11%), la culture (16%), l'insertion sociale et professionnelle (11%), la pêche et la mer (10%) et l'agriculture (5%). Le Paje est un programme d'appui au développement et à la mise en œuvre des politiques nationales de la jeunesse et de l'employabilité des jeunes doté d'une enveloppe de 26 millions d'euros (dont 23,5 millions représentent la contribution européenne). Placé sous l'autorité du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale en partenariat avec 13 autres ministères et le Conseil national économique et social (Cnes), le Paje a amélioré la cohérence intersectorielle des dispositifs d'aide à l'emploi locaux (Ansej, Anem, Cnac) et fait le trait d'union entre ces structures et les jeunes demandeurs d'emploi (de 16 à 30, voire 35 ans), ainsi que les associations porteuses de projets d'insertion de la jeunesse. Une sorte de guichet unique appelé Cap jeunesse qui peut prodiguer l'information, l'orientation et, éventuellement, le financement des projets. Dans son allocution, Silvia Severi, cheffe des opérations de coopération à la Délégation de l'Union européenne en Algérie, qui a déploré la marginalisation de jeunes souvent surdiplômés, a, notamment, évoqué des projets de jumelage entre l'UE et deux ministères (Enseignement supérieur et Travail) pour "le renforcement de la mise en œuvre des réformes relatives à l'employabilité des jeunes".
S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.