Pour une sortie rapide de la crise : L'élection présidentielle est la seule issue    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Ce ne sont pas de simples mots    Bourses : L'Europe clôture en baisse, la crise italienne pèse    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Sahara occidental: Un professeur américain rejette la propagande marocaine    Yémen: Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Jeux africains-2019-Foot féminin: Victoire de l'Algérie face au Mali 1-0    CAN 2019 (U23), Algérie- Ghana: La sélection algérienne en stage à Sidi Moussa    Paramédical : Plus de 300 places pédagogiques au titre de la nouvelle session de formation dans la wilaya d'Alger    Tourisme : Vers la création de pôles d'excellence en Algérie    Développement local à Illizi : Salah-Eddine Dahmoune constate le dénuement et la colère des citoyens, et annonce plusieurs mesures    Les 4 conditions de Benflis    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Le président sahraoui met en garde    "Pour qui sonne le glas"    Appel à l'investissement privé    Ness el-Khir au chevet des nécessiteux    22 pèlerins algériens décédés    Javier Bardem appelle à protéger les océans    Bonnes perspectives en gaz et électricité    «L'investissement est ouvert au privé»    Un professeur américain rejette la propagande marocaine    DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme    COUR DE JUSTICE D'ORAN : Le président de la cour et du procureur général installés    La paire Meriem Azem-Amel Zaïdi au dessus du lot    Islam Slimani en prêt à Monaco    ACCIDENT DE LA ROUTE A SIDI BEL ABBES : Six blessés dans une collision à Sidi Khaled    «Je n'ai pas envie de poursuivre ma mission»    La hantise des conducteurs    Les ventes de voitures en baisse en juillet en Chine    Farès opéré avec succès    L'EN «messieurs» se contente de la 12e place    L'histoire convoquée pour le présent    L'ONM demande la dissolution du FLN    Serge Michel : engagement total pour la Révolution algérienne    "L'enseignement des arts a besoin d'un nouveau souffle"    Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions    Blida : Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général    Haï Nour: Deux dealers arrêtés    ASM Oran: Ahmed Belhadj ne viendra pas    Marche des étudiants: Maintien de la mobilisation à Alger    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Nouvelle publication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un tsunami coloré pour "Isqat en-nidham !"
La mobilisation gagne en ampleur à Annaba
Publié dans Liberté le 09 - 03 - 2019

La marche contre le 5e mandat, hier, à Annaba, a été grandiose, gigantesque. Comme ils l'ont fait vendredi dernier et le vendredi d'avant, hommes et femmes, dont plusieurs étaient accompagnés de leurs enfants, ont tenu à être du rassemblement et pour dire haut et fort "Non au 5e mandat" et avec plus d'insistance cette fois : "Echaâb yourid isqat ennidham" (le peuple veut la chute du système) et "FLN dégage !". Les manifestants, arborant drapeaux et banderoles, ont haussé le ton pour répondre à la lettre du Président candidat et signifier une fin de non-recevoir aux promesses de réformes que celle-ci contient.
Le slogan "Bouteflika Mayiwalich" (Bouteflika ne reviendra pas) a été maintes fois repris par la vague humaine qui a déferlé sur le centre-ville d'Annaba, avant de se diriger vers le boulevard du 1er-Novembre, et plus loin, jusqu'à la Corniche.
D'anciens élus, notamment connus pour leur opportunisme et leur accointance avec les milieux des affaires, comprenant le message, ont vite fait de se dérober à la vue des manifestants. À la plage Fellah-Rachid, près d'un millier de femmes drapées dans l'emblème national ont, elles aussi, défilé pour dire "barakat" au règne de Bouteflika. Jeunes et moins jeunes, ces femmes, des fleurs à la main et poussant des youyous, ont tenu à rappeler le caractère pacifique de la marche en clamant "Silmya silmya ! Khaoua khaoua !" en direction des policiers qui encadraient cette longue procession.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.