Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Athlétisme-Covid19: la Fédération algérienne décrète une saison à blanc    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Le nouveau tsar    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les médecins critiquent la gestion de la crise    L'organisation des fêtes de fin d'année interdite    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hassen Khelifati candidat à la présidence du FCE
Il compte réformer la gouvernance de l'organisation
Publié dans Liberté le 09 - 05 - 2019

Le P-DG d'Alliance Assurances, Hassen Khelifati, envisage de se porter candidat à la présidence du Forum des chefs d'entreprise (FCE), "avec un projet de rupture et de refondation". Il compte annoncer sa candidature "incessamment". S'il est élu, M. Khelifati prévoit de changer le nom de l'organisation patronale et de réformer sa gouvernance. Le P-DG d'Alliance Assurances veut, notamment, "éloigner de la politique" l'organisation patronale, devenue aujourd'hui syndicat, et "recentrer son travail sur l'entreprise et le chef d'entreprise".
Pour rappel, M. Khelifati a été l'un des rares membres du FCE à marquer sa désapprobation par rapport à la façon dont l'organisation patronale était gérée, en démissionnant de l'exécutif en 2014, et par le non-renouvellement de sa cotisation depuis 2017. Il a également été parmi les rares chefs d'entreprise à avoir rejoint le mouvement populaire. "Moi Hassen Khelifati, membre du Forum des chefs d'entreprise depuis dix-sept ans, j'annonce officiellement le gel de mon appartenance au FCE. Ayant déjà exprimé ma désapprobation en démissionnant de l'exécutif depuis 2014 et le non-renouvellement de ma cotisation depuis 2017", avait-il écrit, le 22 mars dernier, sur sa page Facebook. L'assemblée générale élective du Forum des chefs d'entreprise (FCE) se tiendra le 24 juin prochain. "Elle se déroulera conformément à la procédure édictée par notre règlement intérieur", a écrit le président par intérim du FCE, Moncef Saïd Othmani, dans une lettre adressée aux membres de l'organisation. Moncef Othmani a précisé que "l'élection du président et du conseil exécutif obéira aux modalités définies par les articles 15 à 19 du règlement ayant trait aux conditions d'éligibilité du président, à la forme de la candidature, à la mise en place du comité ad hoc et au déroulement de l'élection du président et celle du conseil exécutif".
Il a annoncé dans sa lettre l'installation d'un comité ad hoc chargé du recueil des candidatures conformément aux dispositions de l'article 17 du règlement intérieur. Les candidats ont jusqu'au 16 mai prochain pour déposer leur candidature. La demande de candidature doit être accompagnée d'une photocopie de la carte d'identité nationale ou du permis de conduire, d'une attestation sur l'honneur certifiant l'absence de condamnation définitive d'un délit pénal et des signatures de soutien à la candidature du tiers des membres à jour de leurs cotisations. "En ce qui concerne ce dernier point, et compte tenu du nombre d'adhérents de plein droit à l'assemblée générale à jour de leurs cotisations pour l'année 2019, le nombre requis de signatures est de 34", a indiqué le président par intérim du FCE. Pour faciliter l'accomplissement de cette formalité en l'absence de dispositions contraires au règlement intérieur, le conseil exécutif a considéré que les membres peuvent accorder leur signature à plusieurs candidats. "La participation des membres à l'élection, aussi bien en tant que candidat qu'en tant qu'électeur, nécessite qu'ils soient à jour de leurs cotisations", a précisé M. Othmani, rappelant que "tout membre empêché de participer à l'assemblée générale peut donner mandat à un autre membre, et seulement à un autre membre, pour voter en son nom, et ce, conformément à l'article 27 des statuts".

Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.