PARTICIPATION DE L'ANP AU MAINTIEN DE LA PAIX : Laraba souligne le contexte géopolitique    MANIPULATION DE L'IMAGE PAR M6 : L'ARAV exprime sa "totale réprobation"    MONTAGE D'AUTOMOBILE : 10 à 15 ans de prison requis contre Ouyahia et Yousfi    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE TIARET : Installation de la cellule d'écoute et d'orientation    MASCARA : Les travailleurs de l'entreprise ‘'Dahra'' sans salaire depuis 8 mois    DISTRIBUTION DE 800 LOGEMENTS AADL A TISSEMSILT : Les souscripteurs de la cité Sanawbar enfin soulagés    ACCUSE DE DETERIORATION DE BIENS PUBLICS A MASCARA : Le professeur Yahiaoui Ahmed acquitté    SIDI BEL ABBES : Le corps sans vie d'un adolescent repêché d'une retenue d'eau    BECHAR : Arrestation d'un charlatan en possession d'une arme à feu    MOSTAGANEM : Le conseiller du président Tebboune réunit les zaouias    Zeghmati: promulgation prochaine d'un texte de loi contre l'enlèvement    Chenine préside les travaux de réunion du nouveau Bureau de l'APN    APN : les vice-présidents installent les 12 commissions permanentes et leurs bureaux    Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d'ombre réglés    Situation de l'environnement marin :Benharrats tire la sonnette d'alarme    Belhimer: le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet    Succession de Zetchi à la tête de la FAF... les précisions de Bahloul    Le Graët pessimiste pour un match Algérie-France avant la fin de son mandat    La wilaya d'Alger réagit    League Cup: Tottenham qualifié par forfait    Trafic de drogue: ce n'est pas en pointant une Kalashnikov devant ces jeunes……..    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Quand le bricolage fait des siennes    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le Bayern remonte sur scène, retour risqué des fans    Une rentrée scolaire à domicile    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    Ce soir-là...    Actucult    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Investiture en catimini du président Loukachenko    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Poker gagnant pour l'Histoire    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils rejettent l'offre de Bensalah
Plusieurs centaines D'ETUDIANTS ont participé à la marche du 16e mardi à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 12 - 06 - 2019

Pour la marche hebdomadaire de vendredi prochain, qui marque la célébration du 18e anniversaire de la marche historique du 14 juin 2001, des appels ont été lancés à Tizi Ouzou pour une mobilisation massive et aussi pour le port d'un brassard noir en hommage aux martyrs du Printemps noir de Kabylie.
En dépit des conditions très peu favorables d'hier, les étudiants de l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, ont tenu, comme à leur habitude depuis le 26 février, à honorer le rendez-vous de ce 16e mardi des manifestations pour exprimer leur rejet de tout dialogue avec le pouvoir et exiger le démantèlement de ce qui reste du système politique algérien. En effet, bien qu'en période d'examens et malgré la chaleur torride qui a marqué la journée d'hier, des centaines d'étudiants se sont mobilisés pour participer à cette première marche post-Ramadhan, des étudiants.
La marche s'est ébranlée sous un soleil de plomb à 11h30 du campus Bastos pour rallier, dans un premier temps, le campus Hasnaoua où d'autres étudiants ont rejoint la foule pour ensuite suivre l'itinéraire habituel menant vers la place de L'Olivier via la route longeant le CHU Nedir-Mohamed et l'artère principale, Abane-Ramdane. C'est en reprenant en chœur le slogan en vogue depuis le discours de Bensalah "La hiwar, la chiwar, transition obligatoire" que les étudiants ont entamé leur marche. Il s'agissait, ainsi, pour eux d'exprimer en tout premier lieu leur rejet du dialogue auquel a appelé le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, dans son dernier discours prononcé jeudi dernier.
Les manifestants reviennent ensuite aux revendications fondamentales du mouvement populaire qu'ils ont exprimées en scandant plusieurs slogans dont "Daoula madania matchi askaria", "Y en a marre, y en a marre des généraux", "Klitou Lebled ya sarrakine", "El madda sebaâ, esoulta li chaâb" (article 7 : pouvoir au peuple), "Pouvoir assassin, pouvoir criminel", "Chaâb yourid tetnehaw gaâ", "Bensalah dégage, Bedoui dégage, Gaïd Salah dégage". Tout au long de l'itinéraire de la marche, les étudiants tenaient à réaffirmer leur détermination à aller jusqu'au bout en scandant des slogans tels que : "Etudiants s'engagent, système dégage", et à dénoncer la liquidation de Kamal-Eddine Fekhar, mort en détention dans les geôles du pouvoir, et ce, en criant : "Ya li laâr, ya li laâr, doula qetlet Fekhar".
Devant la première sûreté urbaine du centre-ville, les étudiants scandaient également des slogans dénonçant les intimidations policières à l'instar de celle dont ont fait les frais tout récemment les artistes participants aux activités de Révolte'Arts. À noter que pour la marche hebdomadaire de vendredi prochain, qui coïncide avec la date du 14 juin, qui marque la célébration du 18e anniversaire de la marche historique du 14 juin 2001, plusieurs appels ont été lancés à Tizi Ouzou pour une mobilisation massive et aussi pour le port d'un brassard noir en hommage aux martyrs du Printemps noir de Kabylie.

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.