Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cherif El-Ouazzani s'interroge ...
MCO
Publié dans Liberté le 18 - 06 - 2019

"Que l'on se mette, d'emblée, bien d'accord ! Ne croyez-surtout pas qu'un tapis rouge vous sera déroulé ! Vous serez la cible de critiques, de basses manœuvres pour vous dissuader d'aller de l'avant, de jugements négatifs ! À tout cela, vous devez faire face. Vous devez faire le dos rond, travailler et avancer !'' Le discours, trash et sans langue de bois, du wali d'Oran, Mouloud Cherifi, en direction de Si Tahar Cherif El-Ouazzani lors de sa désignation comme nouveau patron du MCO, samedi matin à la résidence d'Etat d'El-Bahia, ne pouvait mieux résumer l'actuel état d'âme du champion d'Afrique des nations 1990. La volte-face, logiquement prévisible, des membres du conseil d'administration de la SSPA-MCO qui ont boudé, dimanche après-midi, la réunion prévue pour la nomination et l'installation de Cherif El-Ouazzani aux commandes l'illustre parfaitement. Ne savant pas vraiment quoi faire avant d'entamer officiellement ses nouvelles fonctions, si ce n'est de patienter jusqu'à l'après-midi d'aujourd'hui pour connaître les véritables intentions des actionnaires, le nouveau directeur sportif du Mouloudia espère surtout "un coup de main, notamment sur le plan administratif". "Tout le monde sait que l'administration, ce n'est pas vraiment mon dada. Il faudra m'aider sur ce plan-là. Surtout en ce qui concerne les manœuvres financières qui lanceront notre entame de mission. J'en appelle, d'ailleurs, au bon sens des actionnaires et membres du conseil d'administration du Mouloudia. Je n'ai exclu personne. J'ai sollicité tous les enfants du club pour qu'on œuvre, ensemble, main dans la main, à la relance de notre MCO", soulignait, pensif, un Cherif El-Ouazzani qui n'est pas encore à l'aise dans son nouveau rôle de numéro 1 du Mouloudia, surtout au milieu de toutes ces rumeurs qui annoncent une "révolte contre l'initiative du wali" des Belhadj, Djebbari, Mehiaoui, Abdelilah, Kalaïdji, Bessedjrari et autres Chorfi et Benchenni lors de l'assemblée programmée pour cette fin d'après-midi au Royal Hôtel. Bien que connaissant la rancune que lui tient encore une partie des actionnaires et ex-présidents du MCO en raison de ses positions par le passé, l'ancien entraîneur du RCA, du PAC et de l'USMBA espère, "pour le bien de l'équipe'', un "plébiscite" qui mettra fin aux tensions actuelles et lui "permettra, aussi et surtout, de commencer le boulot".

Rachid BELARBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.