IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Covid19: 475 nouveaux cas, 210 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24h    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Startups: le financement participatif bientôt opérationnel    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Courrier des lecteurs    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La grande embrouille !
Organisation du 13e congrès de l'UGTA
Publié dans Liberté le 20 - 06 - 2019

Une grande embrouille s'empare de l'organisation du 13e congrès de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Jamais un événement aussi important pour ce syndicat n'a été préparé dans de pareilles conditions, marquées par un flou total. Même le lieu n'a pas été indiqué. La direction a vraisemblablement décidé de ne pas communiquer à ce sujet.
À deux jours du rendez-vous, ni une conférence de presse n'a été programmée ni une déclaration de structure de la communication, liées à cette assemblée élective, n'a été faite. Une confusion entoure également l'autorisation de la wilaya d'Alger pour la tenue de ce congrès. Le staff de Sidi-Saïd a-t-il eu le quitus de la Drag (Direction de la réglementation) d'Alger ? Les avis à ce propos demeurent partagés entre ceux qui affirment que la Centrale syndicale a obtenu le feu vert de cette structure de la wilaya et ceux qui soutiennent que le fameux document n'a pas été envoyé à la Maison du peuple. Tout est, semble-t-il, centralisé au niveau de l'entourage immédiat du secrétaire général.
Les syndicalistes s'interrogent sur la manière avec laquelle les délégués au congrès ont été désignés. Des convocations n'ont toujours pas été envoyées. "C'est un congrès préfabriqué que tiendra Sidi-Saïd avec son entourage, ignorant la base dans le but de se maintenir au poste de SG ou de désigner lui-même son successeur", souligne un des cadres syndicaux de l'opposition. Cela dit, Sidi-Saïd avait déclaré qu'il ne se représentera pas pour un nouveau mandat. "Le mandat actuel prendra fin le 10 janvier 2020, toutefois nous avons décidé d'avancer la date de l'organisation du 13e congrès de l'UGTA", avait-il déclaré en marge d'une réunion de coordination à huis clos regroupant les membres du comité exécutif national de l'UGTA. Les travailleurs, avoue cette source, nient toutes les démarches entreprises par le secrétariat national pour la tenue de ce congrès, qu'ils qualifient d'"anti-statutaire".
Les frondeurs prévoient d'ailleurs aujourd'hui un rassemblement devant le siège de l'Union de wilaya d'Alger (1er-Mai). Ils exigeront de la délégation de l'Union d'Alger de ne pas prendre part à ce qu'ils appellent une "mascarade". Contacté pour de plus amples informations, Amar Takjout, SG de l'Union de wilaya d'Alger qui a confirmé l'obtention de l'autorisation, se pose toutefois plusieurs questions liées à cette rencontre. Il lance tout de go : "Le congrès sera-t-il à la hauteur de l'événement ?" Plus explicite, il se demande si ce rendez-vous décisif de l'UGTA tiendra compte de la situation qui prévaut actuellement en Algérie, des revendications du peuple, de l'impasse politique dans laquelle se retrouve notre pays et de la crise économique qu'il subit en ce moment.
Une chose est sûre, Amar Takjout se dit "porteur d'un changement, d'une vision ayant pour objectif de rassembler et de bannir tous les clivages et les clans". Il souhaite contribuer au règlement des problèmes que vivent le pays ainsi que le monde du travail. On a évoqué le nom de l'ancien SG de la Fédération des textiles et cuirs comme digne successeur de Sidi-Saïd à la tête de l'UGTA. "Non, ce n'est que de la spéculation. Il se pourrait que je ne sois pas la personne idoine pour la situation actuelle", répond-il. Par ailleurs, une réunion qui regroupera les Unions de wilaya et les sections syndicales de toutes les régions du pays est prévue aujourd'hui soit à la Centrale, soit à l'Institut des études syndicales à El-Achour pour apporter les dernières retouches au congrès.

B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.