Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fermeture de 45 minoteries
Pour "surfacturation" et "fausses déclarations"
Publié dans Liberté le 13 - 07 - 2019

Le comité de veille, de régulation, de contrôle et d'évaluation de la céréaliculture, créé en juin pour rationaliser les importations et contenir, par ricochet, l'érosion des réserves de change du pays, commence à mettre en œuvre son plan d'action. Première mesure prise dans ce cadre et entérinée par le gouvernement, la fermeture de 45 minoteries et le limogeage du directeur général de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), Mohamed Belabdi. Le groupe de travail chargé d'auditer la filière du blé a accusé ces unités de "surfacturation" et de "fausses déclarations". Il s'agit en fait de l'inexactitude des renseignements avancés quant aux capacités de production réelles de ces usines et des surfacturations auxquelles elles ont recourues dans le but de bénéficier indûment de quotas supplémentaires de blé tendre subventionné.
Des poursuites judiciaires ont été également engagées à l'encontre d'autres minoteries qui ont commis ces deux infractions à la réglementation en vigueur. Le comité, placé auprès du ministre des Finances et associant ses collègues du Commerce, de l'Industrie et de l'Agriculture, a été chargé, faut-il le souligner, d'effectuer un audit global concernant le respect des obligations juridiques par l'ensemble des opérateurs activant légalement dans le domaine. En vertu de ses prérogatives, ce comité interministériel a établi un rapport sanctionnant ainsi les 45 minoteries. Le ministère de l'Agriculture tient, toutefois, à rassurer que l'arrêt de ces meuneries n'aura pas d'impact sur l'approvisionnement du marché car, explique une source de ce département, des dispositions ont été d'ores et déjà prises pour faire face à la demande nationale.
Par ailleurs, l'audit touchera aussi la réalisation de structures de stockage de céréales qui accuse un retard flagrant. Le projet de construction de 39 silos pour le stockage des céréales ayant reçu en 2010 l'aval du Comité des participations de l'Etat (CPE) n'est pas encore sorti de sa "semi-léthargie". Les travaux de ce vaste chantier qui devaient être lancés dès 2013, dans diverses régions du pays, n'ont pas connu un taux d'avancement acceptable à ce jour. Hormis 9 sites qui ont démarré timidement, la réalisation de la majorité de ces infrastructures d'ensilage accuse un énorme retard.
C'est, depuis 2009, année où la production céréalière avait atteint un record avec 61,2 millions de quintaux (q), que se sont révélées au grand jour l'insuffisance et la vétusté des moyens d'entreposage des récoltes. D'où la décision de créer 39 silos destinés au stockage des céréales (blé dur, blé tendre et orge) dont 9 en béton armé et 30 métalliques. Ces 39 silos apporteront une capacité de stockage supplémentaire de 8,2 millions de quintaux.

B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.