La consule générale bientôt rappelée    Vers une marche de huit jours vers le siège de l'ONU à Genève    Le verdict rendu le 9 août prochain    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    Marche des supporters de l'ES Sétif    8 décès et 507 nouveaux cas en 24 heures    Accident de la route : 23 morts et 1311 blessés en une semaine    Stéréotypes stériles ou regard objectif    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Le Président Tebboune nomme le général Gouasmia commandant de la Gendarmerie nationale    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Affaire COA – membres remplacés : Le TARLS déboute les trois plaignants    Arbitrage : Djamel Haïmoudi en convalescence à Paris    Covid-19 et Toufik-34    Nouvelles de Tiaret    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Brèves d'Alger    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Les obsèques de Gisèle Halimi célébrées le 6 août à Paris : «Je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre»    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Boulevard «Emir Abdelkader»: Un immeuble menaçant ruine suspend un arrêt du tramway    FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau    Mascara: Des pannes de courant qui irritent    Des départs plus grands !    DECOMPTE ET ANNIHILATION    Djerad parle d'"actions préméditées"    Le Doyen vise la Ligue des champions    Draoui, Bouguelmouna et Ferhani partants    Six maîtres de conférences promus au grade de professeur    Les plaisanciers autorisés à reprendre la mer    Mandi à Liverpool ?    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Pour un élargissement des domaines de compétences    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    Le secrétaire particulier de Gaïd Salah extradé de Turquie    18 civils tués dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup d'envoi des festivités
16e Festival Raconte-arts au village Sahel
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2019

L'ouverture de cette édition a eu lieu vendredi au village Sahel (commune de Bouzeguène), où les habitants, les participants et des milliers de visiteurs s'apprêtent à vivre toute une semaine au rythme d'une ambiance hors du commun.
Le coup de starter de la 16e édition du festival Raconte-arts a été donné vendredi 19 juillet à 18h au village Sahel (commune de Bouzeguène), où les habitants, les participants et des milliers de visiteurs s'apprêtent à vivre toute une semaine au rythme d'une ambiance hors du commun.
Organisé par la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques de Tizi Ouzou, cet événement compte sur la présence de plus de 400 participants, dont des nationaux, des Franco-Algériens et des étrangers en provenance de France, d'Espagne, d'Italie, de Tunisie, du Congo, de Nouvelle-Calédonie et même d'une Américaine attirée par cet événement qui a acquis, depuis quelques éditions déjà, une notoriété internationale. Parmi ces participants, on trouve des conteurs, des poètes, des artistes, des musiciens, des hommes de théâtre, des cinéastes, des écrivains, des conférenciers, etc. Après une minute de silence à la mémoire des martyrs de la révolution et de la décennie noire et de la démocratie, le ton est donné avec l'intervention du président de Raconte-arts qui a expliqué que l'ouverture sera courte en raison du match de finale de la Coupe d'Afrique.
Des intervenants ont pris la parole, entre autres le responsable de la commission d'organisation du village, du président de l'APC, Rachid Oudali, natif du village, du président de la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques de la wilaya, Arezki Diche, et du président de l'APW de Tizi Ouzou qui a déclaré être déterminé à aider les associations qui activent dans la promotion et la préservation de la culture locale, du patrimoine, affirmant que l'APW qui est partenaire de ce festival a accordé une subvention d'un million de dinars et qu'en raison de l'intensité des activités, il comptait encore aider l'association Raconte Arts pour l'année prochaine d'une subvention de l'ordre de 1,5 million de dinars. M. Metref a ensuite invité l'assistance à se rendre à la place de Tajmaât, située tout près de la mosquée, où sera donné le point inaugural in situ en présence du fidèle compagnon de raconte-arts, Denis Martinez, ancien professeur à l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger.
À Tajmaât, la place mythique du village où tout est indiqué pour mieux partager la culture, la joie et la convivialité, M. Metref nous explique encore une fois que dans Raconte-arts tout est simple, sobre et sans apparat, autrement dit, sans grande pompe. "On ne se formalise pas, bien au contraire, il faut déstructurer", tonnera-t-il chaque fois. Le programme de cette édition prévoit de nombreuses activités dont des rencontres débats, des conférences, des tables rondes, plus d'une dizaine d'auteurs et écrivains, des expositions, des ventes dédicaces, des forums de rencontres, etc. Il faut rappeler que la daïra de Bouzeguène a eu l'honneur d'abriter déjà auparavant trois autres éditions du festival Raconte-arts, à savoir Wizgan en 2009, Agoussim en 2012 et Iguersafen en 2015. À la fin du festival, le président de Raconte-arts annoncera le village qui abritera la 17e édition de ce festival.

KAMEL NATH OUKACI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.