Djerad pose la première pierre d'un projet de réalisation de plus 14.000 logements AADL à Alger    Les martyrs sont de retour    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les 4 samedis    Un 5 Juillet, 58 ans après !    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les citoyens ferment le siège de l'APC    2 navires de Sonatrach mis sous séquestre    Les Syriens et les Français en tête    Ferhat Aït Ali annoncé au complexe d'El-Hadjar    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    L'épreuve    De mal en pis à Sétif    Les sapeurs-pompiers en formation    Les médecins critiquent la gestion de la crise    9 décès et 413 nouveaux cas en 24 heures    L'organisation des fêtes de fin d'année interdite    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    L'appel de la terre natale à ses enfants martyrs de la liberté    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Un lectorat espagnol au campus de Béjaïa    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ombre du passé
37e partie
Publié dans Liberté le 28 - 07 - 2019

Résumé : Ils attendirent longtemps avant que le docteur ne sorte leur apprendre qu'il suspectait une méningite. Il leur dit de rentrer chez eux, ils ne pourraient pas voir Yazid car il était isolé dans un box. M'hand avait pris un coup de vieux…
Sa douleur apparente était égale à la sienne.
Ils ne pouvaient pas se réconforter.
Sa mère ne tarda pas à la rejoindre.
Elle parla au Dr Bachir. Il répéta ce qu'il leur avait dit.
-ll est sous mes soins, dit-il. Je m'occupe de lui ! S'il y a quoi que ce soit, je vous appellerai, promit-il. Vous pouvez rentrer chez vous ! Il n'y a rien que vous puissiez faire pour l'instant !
-Oui, je comprends !
-D'ici quelques jours, il sera remis sur pied, inchallah, dit-il. Rentrez chez vous ! Je dois retourner à mes malades !
Dr Assia et Mounira le remercièrent avant de partir. Mounira laisse sa voiture dans le parking et rentre avec sa mère.
Zohra les accueille, l'air grave. Elle voulait des nouvelles de Yazid.
-Aucun changement, dit Mounira. On doit attendre que le traitement fasse son effet ! Je suis crevée, je vais aller dans ma chambre !
-Oui, va te reposer ! Je finis de préparer le dîner !
-Je n'ai envie de rien…
Mounira monte dans sa chambre et se jette en travers de son lit. Elle pleure longtemps.
Elle s'endort. Ses angoisses la poursuivent jusque dans ces rêves. Elle se réveille en sueurs.
Elle décide de prendre une douche avant de descendre.
Elle trouve sa mère en compagnie d'un homme.
-Ma fille, je te présente mon nouvel assistant ! Mounira, je te présente Dr Saïd, lui dit-elle alors qu'elle les regardait échanger une poignée de mains.
Il vient d'être affecté à Alger et n'a pas encore trouvé de location. Je lui ai proposé de l'héberger le temps qu'il résolve son problème ! Cela ne te gêne pas ?
-Tu fais ce que tu veux ! On est chez toi…
Zohra intervint.
-La chambre est prête. Vous pouvez monter vos bagages, dit-elle au Dr Saïd. Si vous avez besoin de quoi que ce soit…
-Ce sera parfait, répond-il. Excusez-moi ! Je vais ranger mes affaires !
Lorsqu'elles se retrouvent seules, Assia s'excuse.
-Avec l'hospitalisation de Yazid, j'ai complètement oublié de te parler de lui ! C'est un des meilleurs oncologues de sa
génération !
-Vos malades auront beaucoup de chance… As-tu appelé l'hôpital pour avoir des nouvelles ?
-Oui, j'ai appelé deux fois.
Pour l'instant, rien de nouveau, dit-elle avec un air de regret dans la voix. Mais ne t'inquiète pas, Yazid est un jeune battant ! Il ira mieux…
-Inchallah !
Elle le souhaitait de tout cœur…
(À SUIVRE)
T. M.
[email protected]
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.