Installation du nouveau président de la Cour d'Alger    BNA: lancement de la Finance Islamique dans deux autres agences à Alger    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    Accidents de la circulation : 32 morts et 1462 blessés en une semaine    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Drareni condamné à 3 ans de prison ferme    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Le choc !    Incompréhension et réserves de la communauté universitaire    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Reprise à la Pêcherie    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    Les habitants de Guentour protestent contre le manque d'eau    Le président de la forem: «On a fabriqué un clientélisme au sein des associations»    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    La composition des deux groupes connue    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    L'affaire Khaled_Drareni, la fin du mirage de «l'Algérie nouvelle »    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des professeurs de médecine dénoncent une ruse
Annonce de Karim YounÈs de ne pasassocier le FLN et le RND au dialogue
Publié dans Liberté le 18 - 08 - 2019

Le Collectif des professeurs en sciences médicales ne semble pas accorder beaucoup de crédit au panel de dialogue et de la médiation dirigé par Karim Younès dont une bonne partie des membres sont issus de partis, le FLN et le RND en l'occurrence, ayant mené le pays à la ruine.
Même s'ils prennent acte de la décision de Karim Younès de ne pas associer le FLN et le RND aux discussions en cours (le Collectif, lui, est favorable à la dissolution de tous les partis dits de l'alliance présidentielle), les professeurs de sciences médicales ont assimilé cette annonce à une petite ruse pour "faire oublier que les partis de la coalition y sont déjà très largement représentés".
En effet, le président du panel, lui-même, était un dirigeant du FLN, Ali Ghettas du RND, ardent défenseur du cinquième mandat et membre actif de son comité de soutien, un représentant de Nahda-Adala-Bina, désigné par le président de l'APN, Slimane Chenine, etc).
"Comment un parti comme le FLN, qui vend, qui brade ses postes de députés à celles et ceux qui ont des milliards à lui offrir pour chaque poste, peut-il prétendre sortir notre Algérie de ce marasme dans lequel il l'a conduite ?
Comment des députés FLN aux ordres qui ont voté pour un président d'APN, ayant à peine une dizaine de voix sur près de 400 députés, alors que réglementairement le poste revient au parti ayant le plus grand nombre de représentants, peuvent-ils prétendre mettre l'Algérie sur la bonne voie ?", s'est interrogé le Collectif, dans un communiqué sanctionnant sa réunion du mercredi 14 août.
En outre, le Collectif n'a pas manqué de rappeler qu'aucun des préalables posés par Karim Younès et ses amis pour entamer leur mission n'est satisfait. En outre, le Collectif s'est élevé contre "les incessantes tentatives de diviser le peuple algérien, entre Arabes — Kabyles— Chaouis — Mozabites" en utilisant les médias lourds, dont la télévision publique.
"Les commanditaires et les exécutants de cette véritable fitna auront à rendre compte, le moment venu, de tous ces crimes, car il s'agit bien de crimes graves, tout comme celui de la falsification de notre glorieuse Histoire — associant à Novembre le courant badissia — à laquelle se livrent certaines officines", a assuré le Collectif qui n'a pas manqué d'appeler les Algériens à la vigilance face à ces "tentatives de division et de diversion".

A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.