L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    BOUIRA : Cinq blessés dans une collision à Sour Ghozlane    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qui en est responsable ?
5 morts et 86 blessés lors du concert jeudi de Soolking
Publié dans Liberté le 24 - 08 - 2019

Ce qui était annoncé comme étant le concert-évènement de l'année s'est transformé en seulement quelques instants en drame qui a coûté la vie à cinq jeunes personnes, selon le parquet d'Alger, et a fait plus de 86 blessés constatés sur les lieux, selon la Protection civile. Le concert du rappeur algérien Soolking, annoncé en grande pompe depuis plusieurs semaines au stade du 20-Août-1955 (commune de Belouizdad), par le chanteur lui-même et l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda) avait, en effet, attiré une foule compacte de fans aux abords de ce stade, dont le choix se révèlera finalement fatal. Dès la matinée de jeudi, une queue commençait à se former à l'entrée du stade, sécurisée par des éléments de la police. Plus les heures passaient, plus il était difficile d'y accéder, même muni du précieux sésame. L'accès D, où se sont produites les bousculades mortelles, ne laissait filtrer que peu de monde à la fois, alors que les spectateurs affluaient encore. Cet accès restreint a fini par constituer un véritable "guet-apens" pour les personnes qui se trouvaient au milieu de la foule, composée de jeunes, d'enfants, d'adolescents et de familles. Des mouvements de foule de personnes prises de panique, de malaise ou tout simplement excédées par le traitement qui leur a été réservé, commençaient alors à se créer, tandis qu'en face, un seul accès – étroit de surcroît – absorbait le flux qui s'était formé. À 20h, soit une heure avant l'entrée en scène de Soolking, le drame survient. Nous assistons alors à des scènes d'horreur, de familles ou d'amis livrés à eux-mêmes, essayant tant bien que mal d'évacuer leurs proches, évanouis, blessés ou piétinés par ceux qui tentaient de rejoindre, enfin, l'entrée du 20 août. À ce stade, c'était motus et bouche cousue du côté de l'organisateur, puisque la majorité des spectateurs ne seront tenus au courant du drame que vers la fin du concert.
Des sources concordantes révèlent que ce sont les organisateurs qui auraient failli sur tous les points. "Ils étaient aux abonnés absents et l'organisation était un fiasco, d'autant qu'aucune information ne filtrait". D'autres sources précisent qu'une défaillance technique relative au lecteur de tickets serait à l'origine de la marée humaine qui attendait à l'entrée du stade, ce qui aurait ralenti l'accès des fans à l'intérieur. Au lendemain du drame, rien n'a filtré sur les causes et les circonstances du drame. Du reste, une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les responsabilités des uns et des autres. Rappelons, enfin, que des fans avaient alerté Soolking quelques jours avant cet événement, estimant que le lieu du concert n'était pas adéquat pour recevoir un spectacle d'une telle envergure.
Yasmine Azzouz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.