Report du procès de Karim Tabbou au 29 juin prochain    Belhimer: la transition numérique de la presse écrite, une nécessité "impérieuse"    Boukadoum: nécessité d'un "consensus national" sur la politique extérieure du pays    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    Les députés engagent un débat à l'APN    7 décès et 127 nouveaux cas en 24 heures    Alger ferme ses plages    Le drame des Algériens bloqués en Turquie    Plages de Jijel: la GN sensibilise les estivants sur les mesures de prévention contre le Covid19    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Déclaration de devises par les voyageurs: les députés votent pour le maintien du montant à 5.000 euros    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    El Tarf: De nombreuses cultures ravagées par le mildiou    Un lourd héritage    Coronavirus: Dix wilayas sous microscope    Aïn El Turck: Aménagement de 15 grands parkings retenus pour la saison estivale    Les effets du confinement: Les commerçants s'impatientent    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    Le mode d'emploi fixé    Mahrez victime d'un cambriolage    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    L'ADE rassure ses abonnés    Une récolte de 300 000 quintaux à l'hectare prévue    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    L'Algérie présidera le CPS de l'UA durant le mois de juin 2020    CONGRES DU PARTI FLN : Abou El Fadl Baadji plébiscité nouveau secrétaire général    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    ES Sétif : Halfaia remet sa démission    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui: «Mémoire nationale» et relance de l'industrie au menu    BRAS D'HONNEUR    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les manifestants répondent à Gaïd Salah
oran
Publié dans Liberté le 28 - 08 - 2019

L'appel lancé lors de la marche de vendredi dernier a, apparemment, eu l'effet escompté puisque la manifestation "estudiantine" de ce 27e mardi a été considérablement renforcée par de nombreux citoyens qui se sont joints, spontanément, à la marche hebdomadaire augurant d'une reprise de la mobilisation qui devra se confirmer vendredi.
Hier, et respectant le rituel quasi immuable de ces mardis de la contestation, les manifestants ont pris le départ vers 10h50 en partant de la place du 1er-Novembre pour sillonner la rue Larbi-Ben M'hidi. Les slogans entendus sont une réponse à Gaïd Salah qui, lundi dernier, depuis Oran, a réitéré son discours martial et ses menaces contre quiconque n'adhèrerait pas à la feuille de route du haut commandement militaire. "Smaâ Gaïd, dawla madania machi aâskaria" (Ecoute Gaïd, Etat civil et non militaire), "Salimou solta lichaâb" (Restituer le pouvoir au peuple) ont été les slogans scandés par la foule qui a repris ses appels à l'application des articles 7 et 8 de la Constitution.
"Mounadamate à la poubelle" (les organisations à la poubelle), "Y en a marre des généraux", "Klitou labled, hajartou lawled" (Vous avez bouffé le pays et exilé nos enfants) reprenaient en chœur les manifestants qui ont unanimement rejeté le panel de Karim Younès, "Makanche hiwar mâa el-îssaba", (Pas de dialogue avec la bande), "Djeïch chaâb khawa khawa, Gaïd Salah mâa khawana" (L'armée et le peuple sont frères, Gaïd Salah avec les renégats), pouvait-on encore entendre. Hier, on a également assisté à des moments de grâce lorsque les manifestants ont scandé à l'unisson "Istiqlal" (indépendance) en arpentant la rue d'Arzew ou encore "Pouvoir assassin", devant le siège de la wilaya d'Oran, face à un dispositif anti-émeute renforcé à l'occasion. "Talaba rafidoun Gaïd Salah, Bensalah, Karim Younès", (étudiants rejetant Gaïd Salah, Bensalah, Karim Younès) ont encore scandé les participants à la marche, tout en demandant aux automobilistes de klaxonner.
Saïd OUSSAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.