Le Président Tebboune visite le siège du MDN    Entre indifférence et inconscience    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Deux terroristes neutralisés, un autre s'est rendu en mai dernier    Le RND dénonce les campagnes d'information tendancieuses des médias français contre l'Algérie    Un webinaire interactif pour la région Mena    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Raouya présente le PLFC 2020 devant la commission spécialisée    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    L'Amérique brûle    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    Manchester City : Mahrez victime d'un cambriolage à plus de 500 000 euros    Le procès de Karim Tabbou renvoyé au 29 juin    Covid19-Aides aux commerçants: l'ANCA se félicite des décisions du Conseil des ministres    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    Mila : 73 enfants victimes de violences depuis le début de l'année    On vous le dit    La sanction infligée à l'émission "Insahouni" d'Ennahar TV réduite à une suspension provisoire    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Sidi Bel Abbès: Plus de 400 kg de viande issue de l'abattage clandestin interceptés    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Impactés par les retombées du confinement: Les gérants des auto-écoles réclament la reprise de leur activité    El-Bayadh: La production céréalière impactée par la sécheresse    "La chloroquine a prouvé son efficacité" selon Benbouzid    Les plages algéroises interdites à la baignade    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rejet de l'instance de dialogue et de la présidentielle
LES BéJAOUIS ONT marché encore nombreux hier
Publié dans Liberté le 31 - 08 - 2019

La 28e marche des Béjaouis, qui clôture la saison estivale, a été une réussite totale. Ils continuent à être des milliers à sortir et à occuper la rue. Et les slogans sur lesquels avaient beaucoup insisté les manifestants, des jeunes, des moins jeunes, des femmes et des enfants mais aussi des personnes à mobilité réduite, sont résumés dans cette sentence : "Ya h'na, ya n'touma ; Ya h'na, ya n'touma. Maranach habsine. Koul el-djemâa khardjine" (Ou c'est vous, ou c'est nous. On ne s'arrêtera pas. Tous les vendredis, on sortira). Les manifestants ont fait de ce slogan un leitmotiv qui se veut une réponse au chef d'état-major de l'anp, Ahmed Gaïd Salah, qui refuse la transition réclamée par la rue. Les manifestants, qui ont entamé leur marche depuis l'esplanade de la maison de la culture Taous-Amrouche, ont commencé à scander : "Esmaâ ya el-Gaïd, machi âaskaria. Esmaâ Ya el-Gaïd, dawla madania" (Ecoutez bien Gaïd Salah, Etat civil, non militaire), "Les généraux à la poubelle, El-Djazaïr t'hab el-Istiqlal" (Les généraux à la poubelle. Indépendance de l'Algérie). Bien qu'organisés en carrés distincts, les slogans des manifestants se recoupaient autour des mêmes mots d'ordre : "El-Djeïch dyalna, el-Gaïd khan'na" (L'armée est la nôtre, Gaïd Salah nous a trahis), "Echaâb, la yourid houkm el-âaskar" (Le peuple ne veut pas d'un régime militaire), "Dawla madania, machi âaskaria" (Etat civil et non militaire), "Goulou lil'Gaïd, dawla madania, machi âaskaria" (Dites à Gaïd que nous voulons un Etat civil et non militaire). Autre cible des manifestants : le panel de Karim Younès. Tout au long de leur itinéraire, le chef de file du panel a été dénoncé. "Ya lil âar, ya lil âar, el îssaba tekoud fi l'hiwar" (Honte à vous, la bande maffieuse veut mener le dialogue), "La hiwar, la chiwar" (Ni dialogue ni consultations), "Echaâb yennad atruhem, atruhem, atruhem" (Le peuple a décidé que vous partirez, vous partirez, vous partirez), "Goulna tetnehaw gaâ" (On a dit : vous dégagerez tous), "Allez, allez, assuggas ayi nennad ulac l'vot" (Allez, allez, cette année, nous avons dit qu'il n'y aura pas de vote), en guise de réponse à ceux qui continuent d'insister sur l'organisation, dans les plus brefs délais, de la présidentielle. Avant de scander, pour être plus explicites : "Nous avons dit que cette année, il n'y aura pas de vote" ou d'élection.
Le dernier carré de la procession a été formé, comme d'habitude, et ce, depuis la 2e marche, par les architectes engagés. À signaler la présence du militant politique, Djamel Zenati, qui n'a quasiment raté aucune marche, y compris celle de la communauté universitaire, et du peintre professionnel établi en Belgique, Hamsi Boubekeur.

M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.