Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Le pouvoir veut instaurer un climat de terreur"
DES ACTEURS SOCIAUX ET POLITIQUES DéNONCENT L'ARRESTATION DE KARIM TABBOU
Publié dans Liberté le 14 - 09 - 2019

L'arrestation et la mise en détention provisoire de Karim Tabbou ont suscité la réaction des acteurs politiques et sociaux de la wilaya de Béjaïa.
Ainsi, le Café littéraire de Béjaïa, à travers un communiqué rendu public le jour même de l'interpellation du leader de l'UDS, estime que "l'arrestation de Karim Tabbou confirme la volonté du pouvoir incarné par Gaïd Salah d'accentuer la répression sur les militants appelant au départ du système mafieux, assassin, corrompu et corrupteur", lit-on dans le document transmis à notre rédaction par l'animateur principal du Café littéraire de Béjaïa, Kader Sadji.
Exigeant la libération "immédiate" de Karim Tabbou, les rédacteurs du communiqué estiment que "la riposte doit s'organiser impérativement". "Unissons-nous contre la dictature pour l'empêcher de s'enraciner durablement", ont-ils conclu.
De leur côté, les membres du Comité de défense et de sauvegarde des libertés (CDSL), qui regroupe plusieurs militants politiques, des syndicalistes, des défenseurs des droits humains et autres représentants de la société civile, considèrent que "le kidnapping de Karim Tabbou" obéit à "ces méthodes dictatoriales" qui visent la "remise en cause des libertés démocratiques, déjà violées par l'emprisonnement arbitraire de Mme Louisa Hanoune, de la figure historique de la guerre de Libération nationale, le commandant Lakhdar Bouregâa, des militants pacifiques porteurs de l'emblème amazigh et des autres détenus d'opinion".
Les animateurs du CDSL appellent le peuple algérien à "s'unir" et à "maintenir la mobilisation", afin d'exiger "la libération immédiate de Karim Tabbou ainsi que de tous les détenus politiques et d'opinion, le rejet de toute initiative contraire aux aspirations du peuple" et, enfin, "l'instauration d'un Etat civil et non militaire".
Le collectif des militants de l'UDS de la wilaya de Béjaïa a adressé un message à la population de la région, dans lequel il dénonce "l'arrestation arbitraire et illégale du militant Karim Tabbou". Une arrestation qui confirme "la volonté du pouvoir d'instaurer un climat de psychose, de peur et de terreur pour se maintenir via l'élection présidentielle à tout prix", note-t-on dans le même document.
"Désormais, émettre une opinion, critiquer les décisions du chef d'état-major, vice-ministre de la Défense est un crime", déplorent-ils, avant de souligner leur "attachement au combat foncièrement pacifique", tout en appelant la population à "rester vigilante et mobilisée".

kamal ouhnia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.