Sûreté d'Alger: une sortie pour s'assurer du respect des mesures préventives à Tamaris    Wilaya d'Alger : fin de quarantaine pour 100 Algériens rapatriés de France    Renault Algérie lance un plan de départ volontaire    ACCORD ENTRE LES EMIRATS ET L'ENTITE SIONISTE : Des partis politiques algériens dénoncent    FACTURES IMPAYEES DEPUIS LE DEBUT DE 2020 : Sonelgaz révèle un montant 7000 milliards de centimes    MDN : Rencontre prochaine avec les représentants des retraités de l'ANP    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : La reprise universitaire est prévue pour le 23 août    SIDI BEL ABBES : Six arrestations et saisie de 3kg de kif traité    Accidents de la circulation et noyades: 15 décès en 48 heures    Trump croit à la théorie sur l'inéligibilité supposée de Kamala Harris    Crash d'un avion dans le Sud-Kivu    La réponse de l'UGTA au député    Presse vs pouvoir : une suspicion réciproque    Les ambitions de l'Eniem    Installation du président et du procureur général de la cour    Pékin accuse les USA de «diaboliser» ses instituts Confucius    Coup d'envoi du projet de la station d'épuration de Yellel    Fin prêt pour les examens et la prochaine rentrée scolaire    Si ! Si ! Les loups peuvent se dévorer entre eux !    Un nouvel ouvrage met à nu les pratiques sournoises du Maroc en Amérique latine contre la RASD    Sans touristes étrangers, la fréquentation de Versailles «s'écroule»    Un Etat à décongestionner    L'Union européenne se dit "préoccupée"    14 morts et 5 blessés dans une attaque dans le Centre    100 ans de la Bataille de Varsovie    L'indépendance de l'enquête remise en cause    Benkhelifa et Bouchina très sollicités    Arrestation d'un promoteur immobilier à Oran    Le recrutement de Guendouz "en bonne voie"    Amrane, nouvelle recrue    La direction du RCD chez Tabbou    Une Algérienne met dehors ses parents au Canada    Le baiser de Mahrez et le séisme de Mila et de Tipasa    Attia en pole position    FC Nantes : Abeid testé positif au coronavirus    Attar l'estime nécessaire pour combler les besoins intérieurs : Le débat sur l'exploitation du gaz de schiste relancé    Tlemcen : Coupures répétées de courant    Rififi chez le Doyen    La casbah au-delà du Mythe, la vie : Dar Soltane en travaux, suivez le guide    Mustapha Hadni. petit-neveu de Lechani Mohand Saïd : «Lechani était de tous les combats d'émancipation des Algériens»    Signaux d'alarme    Être «Président» !    UNE DIVISION CERTIFIEE    80 logements LPA de Bir El-Djir: Le bout du tunnel !    Football amateur: Quelle issue pour les groupes DNA ?    CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau    Tiaret: Les nouveaux président de cour et procureur général installés    El-Bayadh: Le doyen des facteurs n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion
Béjaïa
Publié dans Liberté le 22 - 07 - 2019

À l'initiative d'un collectif citoyen de la ville de Béjaïa, un rassemblement de solidarité avec les détenus politiques et d'opinion qui croupissent toujours dans les geôles du pouvoir a été organisé hier après-midi, à 17h, à la symbolique placette de la Liberté d'expression portant le nom du défunt journaliste Saïd-Mekbel. Plusieurs citoyens, notamment des militants politiques et associatifs, des défenseurs des droits humains, des syndicalistes et autres représentants de la société civile à Béjaïa, ont répondu favorablement à l'appel lancé par un groupe d'animateurs du mouvement populaire à travers les réseaux sociaux. Il y avait, entre autres, le député démissionnaire Khaled Tazaghart, l'ancien détenu d'opinion Merzoug Touati, la militante Sabrina Zouagui, l'activiste Yanis Adjlia, Kader Sadji du Café littéraire, Rabah Naceri de Jil Jadid, Hanafi Ikene du Satef... Les initiateurs de ce sit-in mettent en avant, dans leur déclaration-appel, trois revendications essentielles : "Apporter notre soutien indéfectible à l'infatigable militant des droits de l'homme et de la démocratie Me Salah Dabouz, en grève de la faim depuis le 8 juillet dernier", "Condamner l'acte de vandalisme subi par la tombe du militant mozabite le Dr Kamal-Eddine Fekhar et exprimer notre indignation de voir son épouse et ses enfants subir un tel harcèlement après sa mort" et, enfin, "Nous solidariser avec tous les détenus d'opinion, tout en exigeant leur libération immédiate et inconditionnelle". Lors d'une prise de parole, certains animateurs du mouvement populaire se sont relayés au micro pour "dénoncer l'acharnement du pouvoir sur les militants engagés dans la dynamique révolutionnaire réclamant le changement radical de système politique", tout en exigeant la libération de l'ensemble des prisonniers politiques et d'opinion, dont le moudjahid Lakhdar Bouregâa et les porteurs de drapeau amazigh.

K. O.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.