CAN : Mido prévient Liverpool pour Salah    Barça : Des négociations compliquées pour Ter Stegen    Fonction publique: Toucher son salaire sans se déplacer    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    Traitement à la chloroquine: L'optimisme du ministre de la santé    Pour avoir publié une vidéo «alarmiste visant à tromper l'opinion publique»: Une femme arrêtée à Oran    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    Vers une saison blanche ?    Tebboune salue l'équipe médicale du CHU de Tizi-Ouzou    1.171 cas confirmés et 105 décès enregistrés    Le Président fixe les conditions    L'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES EN TURQUIE : Plusieurs hôtels affectés à l'accueil    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 1171 cas confirmés et 105 morts    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi
Egypte
Publié dans Liberté le 21 - 09 - 2019

Déstabilisé par la multiplication des appels à sa destitution, le président égyptien pourrait annuler son déplacement à New York, où il devrait participer à la 74e Assemblée générale de l'ONU.
Une campagne exigeant le départ du président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi a démarré sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, bousculant le nouveau régime du Caire qui craint un mouvement de contestation semblable à celui qui a provoqué la chute de l'ancien chef d'Etat, Hosni Moubarak, le 11 février 2011.
Des appels ont en effet été lancés sur les réseaux sociaux pour manifester hier à travers toute l'Egypte, après la diffusion récemment d'une vidéo par l'entrepreneur et artiste Muhammad Ali, appelant le ministre égyptien de la Défense à agir contre M. al-Sissi. "Sissi dehors", "Basta Sissi", "Vendredi de colère", "Nous descendrons le vendredi", "Le départ ou la descente dans la rue" sont autant de campagnes lancées le réseau social twitter.
Hier, des dizaines de personnes ont investi la rue dans le gouvernorat de Béni Suef (environ 150 km au sud du Caire), a-t-on constaté dans une vidéo diffusée sur twitter par des manifestants scandant : "Je le dis sans avoir peur, je dis à Sissi de partir." De nombreux Egyptiens ont remplacé leurs photos de profil sur les réseaux sociaux avec un carton rouge, en signe de contestation ou de soutien aux appels à reprendre la lutte sur le terrain, a-t-on encore constaté sur twitter ou facebook.
Au Caire, pour la première fois depuis 2013, année à laquelle al-Sissi a pris le pouvoir, l'emblématique place al-Tahrir a été désertée par les forces de sécurité qui ont retiré leurs véhicules policiers et militaires, laissant les Egyptiens interloqués, peut-on voir dans les photos et les vidéos diffusées hier tout au long de la journée.
De la situation économique à l'emprisonnement des militants, aux violations collectives des droits de l'homme en Egypte, sous le couvert de la lutte contre le terrorisme, les Egyptiens ont dénoncé le règne de l'ancien maréchal, devenu président après le putsch qu'il a mené en juin 2012 contre le défunt président démocratiquement élu, Mohamed Morsi, mort en plein procès le 17 juin dernier.
Massaed Abou Fajr, un militant de la société civile, a ouvertement accusé al-Sissi de "raser des villages entiers dans le Sinaï et de creuser des tombes collectives" pour les résidents de cette région frontalière avec l'enclave palestinienne Gaza et Israël.
Ouaïl Ghanim, militant politique, a dénoncé lui aussi l'arrestation arbitraire de son frère par les services secrets égyptiens pour avoir critiqué le président al-Sissi sur les réseaux sociaux. Déstabilisé par la multiplication des appels à sa destitution, le président égyptien pourrait annuler son déplacement à New York, où il devrait participer à la 74e Assemblée générale de l'ONU, selon des sources concordantes, ont rapporté certains médias.
Depuis sa prise de pouvoir, le président égyptien a mené une campagne de répression contre les opposants, qu'ils soient de l'organisation interdite des Frères musulmans, communistes, laïcs, etc., et s'est aussi attaqué à la presse indépendante, aux organisations de la société civile et aux militants des droits de l'homme. Il est régulièrement épinglé par les ONG internationales, dont les appels aux alliés occidentaux du régime militaire égyptien sont restés lettre morte.

Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.