Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Le peuple vous dégagera avant le 12 décembre"
La mobilisation a gagné en ampleur à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 12 - 10 - 2019

La mobilisation populaire pour le changement radical du système et le rejet de l'élection présidentielle a été grandiose.
à une demi-heure du début de la marche, les rues de Tizi Ouzou étaient quasiment désertes. Mais subitement, à 13h30, une foule, d'une dizaine de milliers de personnes, se forme au départ de la marche. Il y avait même des carrés constitués entièrement et exclusivement de femmes et d'enfants. "Ulac l'vot ulac", "Ulac l'vot ya el-îssabate", "Gaïd Salah dégage, Gaïd Salah dégage, hadh el âam makache l'vot", commence-t-on par scander au départ de la marche. La foule arpente la montée de l'université sous un soleil torride, digne des canicules estivales.
Cependant, devant le stade du 1er-Novembre, les militants du Pacte de l'alternative démocratique formaient leur carré et déployaient leurs banderoles. "Pour une véritable transition démocratique", "Libérez les détenus politiques et d'opinion otages du régime", lit-on sur leurs deux imposantes banderoles.
Devant eux, les uns derrière les autres, des carrés composés de milliers de manifestants continuaient d'affluer en sens inverse de la marche. "Makach l'vot, wallah man dirouh, Bedoui, Bensalah wallah itirou, wallah ma rana habssine", "Bled bledna, ndirou rayna", "Les généraux à la poubelle, l'Algérie tedi el-istiklal", "Y en a marre des généraux", "Madania machi âaskaria", "Libérez les otages", tels sont les slogans qui fusaient de différents carrés.
Au centre-ville, la foule se transforme en un véritable tsunami. Elle se compte par centaines de milliers. Alors que les premiers avaient atteint le point de chute, les derniers étaient encore sur la route de l'hôpital. Dans certains carrés des drapeaux géants, national et amazigh, sont déployés. Des pancartes sont également brandies en grand nombre. Certaines portent des slogans, d'autres des messages.
"Aux généraux aveuglés par le pouvoir et obsédés par leurs intérêts, le peuple vous dégagera bien avant le 12 décembre", "Ya el-îssaba, vous poussez à la violence, on vous répond par le pacifisme", "Le peuple a des ressources pour aller jusqu'au bout de ses revendications", "Non à la prise en otage de l'Algérie et de son peuple. Non à l'emprisonnement de ses enfants avec la complicité de la justice. L'Algérie et ses enfants triompheront", "Non à la commission indépendante de la fraude des élections", lit-on sur d'autres.
La marche d'hier a été aussi l'occasion de dénoncer la nouvelle loi sur les hydrocarbures. "La loi sur les hydrocarbures est le prix exigé par les puissances étrangères pour cautionner et protéger la îssaba en place", lit-on sur une des pancartes brandies dans ce sens. Sur une banderole déployée par un enfant, on pouvait lire : "Ne brisez pas notre enfance. J'aime mon pays. Dégagez." Il y avait également des centaines de portraits de détenus et de pancartes appelant à leur libération.

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.