Journée d'études en prévision de l'élaboration de l'avant-projet de politique nationale globale de prévention contre la corruption    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (Poids F33): l'argent pour Kamel Kardjena    Omari exhorte les agriculteurs à s'organiser dans des coopératives spécialisées    La loi sur les hydrocarbures porteuse de 2 messages substantiels pour les investisseurs    Réseaux sociaux: les journalistes appelés à la vigilance pour éviter le piège des fake news    Tissemsilt: marche de soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre    Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"    Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    USMA : L'USMA accueillera le WAC à Tchaker !    MCA 0 - JSK 3 : Les Canaris étrillent les Mouloudéens !    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Entraînement spécifique pour Slimani    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Journée de formation et de sensibilisation    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    «Il est possible de battre l'Algérie»    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Production oléicole à Tizi Ouzou : 18,2 millions de litres d'huile attendues    Ténès: Le diabète mobilise    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    MARCHES FINANCIERS La BCE a acheté près de 3 milliards d'euros d'obligations d'entreprise en une semaine    Plus de 50.000 euros et un pistolet automatique saisis    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Des morts dans des manifestations anti-Condé    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Acquittement pour 5 prévenus    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les messages émouvants des étudiants aux détenus d'opinion
Université de Bab Ezzouar
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2019

L'Université de Bab Ezzouar (USTHB) est, depuis dimanche, le théâtre d'une action de solidarité qui restera gravée dans les mémoires des étudiants. Une séance d'écriture à grande échelle durant laquelle des milliers d'étudiants se sont consacrés à coucher leur sentiment, leur opinion et leur solidarité sur le papier à remettre à des destinataires bien particuliers, à savoir les détenus d'opinion.
Et pour immortaliser ce geste d'exception, ils ont été nombreux à répondre à l'appel du cœur. C'est ainsi qu'ils ont pris le temps d'écrire, avec soin, à leurs camarades et à ceux qu'ils ont qualifiés de "symboles de la révolution" et d'"espoir de tout un peuple". Il est d'ailleurs quasi impossible de museler les jeunes même au prix de privation des libertés, car c'est aujourd'hui et là que se joue le chapitre le plus important de leur avenir. "Nous sommes solidaires avec nos camarades et tous les détenus d'opinion que nous ne lâcherons jamais.
Nous sommes aussi et surtout fidèles et profondément attachés à nos opinions et nos revendications que nous estimons légitimes", nous a déclaré, hier, Mohamed, un étudiant de l'USTHB et l'un de ceux à l'origine de cette initiative. Il déclare : "Nous avons reçu la visite de deux avocats pour nous parler et nous expliquer ce qui se passe. Ils nous ont dit que cela ferait beaucoup de bien d'écrire à nos camarades incarcérés depuis des mois.
Une idée qui a été longuement discutée dans le cercle des étudiants mobilisés pour le hirak. Et nous avons opté, à l'unanimité, pour la confection de boîtes aux lettres en carton dont chacune a été accompagnée du portrait de l'un des jeunes détenus pour recueillir un maximum de messages à transmettre aux concernés par le biais des avocats." "Du fond de vos cellules, lisez-nous", résument les écrits des étudiants lors de cette journée mémorable intitulée "Une lettre, un sourire".
Elle s'est soldée par des centaines de messages de solidarité très émouvants et des pensées pleines de détermination. "Il est important que nos amis et tous les détenus d'opinion sachent que nous n'avons jamais baissé les bras. Les arrestations arbitraires et la répression étaient prévisibles, car c'est leur dernière cartouche", nous a déclaré Sarah, étudiante en génétique, qui poursuit : "Cela est loin de nous arrêter ou nous décourager et nous continuerons jusqu'à atteindre notre but.
Je dis à mes amis étudiants et à tous les autres détenus : patience, l'issue est proche et l'histoire retiendra les sacrifices de chacun." Walid Aouissi, Dahmani Nour El-Houda Yasmina, Samira Messouci, Guessoum Cherif, Benzine Khair-Eddine, Idir Ali, Safi Tahar, Bekkis Bakir et bien d'autres noms trônent sur le grand tableau qui orne la place de l'université choisie pour abriter l'événement. Parmi cette liste de noms, une phrase résume l'aspiration de tout un peuple : "Osez la liberté, c'est tellement mieux."

Nabila SaIdoun


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.