La vice-présidence confiée à l'Algérie    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Mohamed Rabie Meftah agresse Banouh    L'Algérie qualifiée au bout du suspense    Almas, 10e président en 7 ans    Saisie de 60 kilogrammes de viandes impropres à la consommation    Arrestation de 7 individus    Journée d'information sur le cancer du sein    La troupe de danse de Chengdu subjugue le public    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'Algérie et l'Italie partagent "une vision commune"    Le Sénat américain ouvre solennellement le procès en destitution de Trump    TLS Contact Algérie annonce de nouvelles procédures    Les manifestants dénoncent toute atteinte à l'unité nationale    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    Ghoulam dans le viseur    Belhocini se rapproche de l'Espérance    Adil Djabout fait son retour    «Eniem en voie de trouver des solutions à sa crise financière»    11 personnes arrêtées à Constantine    Un navire algérien bloqué en Belgique depuis décembre    Dernier délai aujourd'hui pour les inscriptions    Le smecta déconseillé aux enfants de moins de deux ans !    Le baril algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Tebboune recevra mardi prochain les responsables    Un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    Le patrimoine et l'héritage culturels algériens à l'honneur    Evaluation de leur situation et des perspectives d'avenir au menu    La position de l'Algérie partagée par l'Italie    Réunion samedi du Conseil des ministres    Handball / CAN-2020 : l'Algérie domine le Congo et assure la qualification au 2e tour    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Djamel Ould Abbas de nouveau à la barre    TLEMCEN : Saisie de 117 bouteilles de spiritueux à Remchi    BEDRABINE EL MOKRANI (SIDI BEL ABBES) : Un ouvrier communal écrasé par une benne tasseuse    VOL ET BRAQUAGE DE CITOYENS A ORAN : Un groupe de motocyclistes sème la terreur    CORRUPTION DANS UNE BANQUE PUBLIQUE : Arrestation de 11 personnes impliquées à Constantine    PRATIQUES COMMERCIALES : Défaut d'affichage des prix à Mostaganem    LA FIRME ‘'ALPHYT'' EN COLLABORATION AVEC LA SRPV DE MOSTAGANEM : Journée de sensibilisation sur le traitement d'hiver des arbres fruitiers    TRIBUNAL DE BOUMERDES : L'ancien chef de la sûreté de Tipasa incarcéré    Le fils d'Amirouche porte plainte à cause de Mehenni    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Le président du Conseil italien achève sa visite de travail en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Velud : "L'arbitrage est le mal du football africain"
Face à un Taradji peu convaincant, la JSK a redécouvert l'arbitrage africain
Publié dans Liberté le 08 - 12 - 2019

La formation kabyle a été victime d'un arbitrage scandaleux du referee sénégalais Maguette Ndiaye qui a officié ce duel maghrébin à sens unique.
Si la JS Kabylie a eu bien du plaisir à humer de nouveau l'ambiance enivrante du football africain, après une longue traversée du désert, les Canaris ont aussi retrouvé, avant-hier soir au stade de Radès, les affres et les coups bas bien connus de l'arbitrage africain. Face au tenant du trophée continental, l'Espérance de Tunis, la mission était certes périlleuse, mais les Kabyles avaient certainement oublié qu'en Coupe d'Afrique l'arbitrage est un obstacle supplémentaire qui n'est pas facile à surmonter.
Et pour cause, la formation kabyle a été victime d'un arbitrage scandaleux du referee sénégalais Maguette Ndiaye qui a officié ce duel maghrébin à sens unique. Non content d'avantager au vu et au su de tout le monde l'ES Tunis dans son propre fief et de fermer les yeux sur des fautes flagrantes contre les joueurs kabyles, le Sénégalais avait annoncé la couleur en infligeant d'abord un carton jaune gratuit au capitaine et pivot kabyle Nabil Saâdou dès la 18' de jeu, scénario bien connu chez les arbitres malintentionnés.
En seconde mi-temps, le directeur de jeu ferma carrément les yeux sur une agression caractérisée du défenseur axial Yakoubi sur Addadi, évacué sur une civière à la 65', et pour achever sa sale besogne, l'homme en noir s'était empressé de siffler, cinq minutes après, un penalty pas du tout évident contre le défenseur Belaïli pour offrir le seul but de la partie à la formation tunisoise (70'). "Dans l'ensemble, nous avons réussi une bonne prestation et nous avons fait douter tel qu'il se doit l'ES Tunis, malheureusement nous avons été victimes d'un arbitrage catastrophique qui a fait preuve d'une partialité condamnable à plus d'un titre, mais c'est un scénario bien connu en Afrique, et je ne peux que condamner de telles pratiques qui ne peuvent que nuire au football africain", dira, en fin de match, Hubert Velud, visiblement scandalisé par le parti pris de l'arbitre sénégalais Maguette Ndiaye.
Il faut dire qu'à 0-0, l'issue du match était indécise, du fait que l'Espérance n'arrivait pas à développer son jeu habituel et était largement prenable face à un onze kabyle bien en place depuis le début du match et entreprenant à souhait. Mieux encore, les poulains d'Hubert Velud ont fait preuve d'une riposte héroïque face à tant d'adversité et ont réussi à opérer des contres dangereux qui avaient lézardé, à maintes reprises, la forteresse tunisienne, visiblement surprise par tant d'audace et de vivacité des joueurs algériens.
Ceci dit, force est de reconnaître que les Canaris ne doivent s'en vouloir qu'à eux-mêmes, car ils s'étaient créé toute une cascade d'occasions de but, notamment en début de match où Benchaïra, seul devant les buts, s'était emmêlé les pinceaux dès la 2', puis sur un centre de Bensayah où Banouh avait raté le cuir d'un cheveu (14') alors que Hamroune, bien décalé sur une splendide talonnade de Bensayah encore, avait lamentablement loupé le cadre, lui qui était pourtant idéalement placé face au but (17').
Et comme il traverse actuellement une période de doute et de poisse tout à la fois, l'infortuné avant-centre Banouh a malheureusement précipité la défaite kabyle en ratant encore un but tout fait à la 35' et, pour noircir davantage le tableau, on se demande comment il s'est arrangé pour gâcher cette balle de match à la 89', alors qu'il s'était retrouvé nez à nez avec le gardien tunisois Bencherifia.
Les Kabyles doivent s'en mordre encore les doigts, car ils ont réussi à traiter d'égal à égal avec les champions d'Afrique en titre et auraient pu aisément repartir de l'antique Carthage avec, au minimum, le point du nul sans que l'adversaire crie au scandale.

Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.