Ould Abbès plaide la folie    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    NAAMA : Saisie de 3,5 kg de kif traité à Moghrar    EN L'ESPACE DE 3 JOURS : Plus d'une centaine de harraga interceptés    ORAN : Saisie de plus de 3700 bouteilles de boissons alcoolisées    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Discours haineux et régionalistes sur les réseaux sociaux: Mise en garde des spécialistes    Intoxication au CO : 30 personnes décédées et 273 autres secourues au cours de la première quinzaine de janvier 2020    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    JSK : Velud s'en va    FFS : la réconciliation compromise ?    L'ANC réitère son soutien au peuple sahraoui et à son droit à l'autodétermination    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    Le directeur du Sheraton d'Alger en détention à El-Harrach    Large vague d'indignation    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Crise libyenne: L'Algérie et l'Italie partagent «une vision commune»    La guerre des «boutons»    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La vice-présidence confiée à l'Algérie    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un rapport officiel de la justice accable Donald Trump
Ingérence russe dans la campagne électorale de 2016 aux états-Unis
Publié dans Liberté le 11 - 12 - 2019

Le président américain a toujours affirmé que l'enquête ouverte par le FBI sur les liens entre son équipe de campagne et l'ingérence russe lors de l'élection présidentielle de 2016 avait des motivations politiques. Un rapport officiel vient contredire depuis hier cette théorie tout en recensant de nombreuses erreurs de procédure.
La thèse de Donald Trump selon laquelle le FBI a voulu saboter sa campagne électorale a été démentie par l'inspecteur général du ministère de la Justice qui a rendu ses conclusions lundi soir. Durant l'élection présidentielle américaine de 2016, l'équipe de campagne de Donald Trump est soupçonnée de collusion avec les autorités russes. Une enquête menée par le procureur Mueller pendant 22 mois et publiée le 18 avril 2019 avait finalement abouti à un non-lieu.
L'inspecteur général du ministère de la Justice, Michael Horowitz, dans son rapport rendu lundi soir, a estimé que la police fédérale a bien fait d'ouvrir une enquête suite aux contacts de l'équipe de campagne du président Trump avec la Russie. Mais le rapport de l'inspecteur général évoque aussi des erreurs de la police, qui permettent à la Maison-Blanche de persister dans la thèse d'une conspiration de la police fédérale, précise des médias.
"La décision du FBI d'ouvrir une enquête était justifiée", conclut le rapport officiel de l'inspecteur général. Selon le document, le FBI a agi sur la base de renseignements dignes de confiance et a travaillé sans parti pris politique. Chris Wray, le directeur du FBI, est soulagé : "L'inspecteur général n'a pas trouvé de biais politique ou de motivation infondée pour l'ouverture de l'enquête ou l'emploi de certains moyens dans le cadre de cette enquête."
Le rapport pointe toutefois des erreurs et des omissions de la part de certains agents. Le directeur du FBI a promis de sévir, mais ces failles confirment les soupçons de Donald Trump. "Ce qui s'est passé est une honte. Cela ne devrait jamais arriver à un autre président. C'est incroyable, bien pire que ce que je pensais, bien pire", fustige le président américain.
Une fois de plus, à partir d'un unique document, les démocrates et la Maison-Blanche tirent des conclusions différentes. Donald Trump continue d'évoquer une tentative de coup d'Etat dirigée contre lui, tandis que l'opposition estime que cette théorie du complot est anéantie par le rapport.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.