Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Remise de 527 microcrédits pour la création de projets    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Le secteur sur un brasier    Benjamin Stora. Spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Algérie : «Il y a une histoire sur laquelle on peut s'appuyer pour trouver du commun»    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    CHAN-2021 : La décantation tarde à se faire    Fonds de garantie des crédits FGAR: Accompagnement d'une trentaine de PME en 2020    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    L'ENTERREMENT DES VIVANTS    Organisation de la Omra: Près de 500 agences de voyages candidates    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    "Ni repentance ni excuses"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ghoul et Talaï auditionnés à la Cour suprême
AFFAIRES ALI HADDAD ET MAHIEDDINE TAHKOUT
Publié dans Liberté le 18 - 12 - 2019

Les anciens ministres des Transport et des Travaux publics, Amar Ghoul et Boudjemâa Talaï, ont comparu, hier, devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Ces deux hauts responsables ont été auditionnés dans le fond et dans plusieurs affaires de grande corruption qui avaient émaillé ce secteur névralgique à l'ère du président déchu Abdelaziz Bouteflika. Ainsi, Amar Ghoul et Boudjemâa Talaï ont été entendus sur les procédures illégales et abusives d'octroi d'indus avantages dans les marchés et de contrats publics, dilapidation de deniers publics, abus de fonction, conflit d'intérêts et corruption avérée dans l'octroi des marchés publics. Aussi, cette audition s'inscrit dans le cadre de l'approfondissement de l'instruction judiciaire qui précède la programmation prochaine du procès des deux mis en cause. Ayant déjà comparu devant le même juge le 18 juin dernier, Amar Ghoul est poursuivi dans le cadre des affaires liées aux hommes d'affaires Ali Haddad et Mahieddine Tahkout. Après une enquête préliminaire de la police judiciaire relevant de la Section de recherche de la Gendarmerie nationale, le parquet général près la Cour suprême avait engagé les procédures judiciaires à son encontre après le renoncement volontaire à son immunité parlementaire au sein du Conseil de la nation. Un premier mandat de dépôt sera alors prononcé à son encontre dans l'affaire Ali Haddad. Une semaine plus tard, Amar Ghoul a été auditionné par le conseiller instructeur près la Cour suprême dans le cadre de l'affaire Mahieddine Tahkout, notamment "pour octroi délibéré d'indus privilèges à autrui lors de la passation de marché en violation des dispositions législatives et réglementaires et abus de fonction délibéré par un agent public en violation des lois et réglementations", avant d'être mis en détention provisoire et incarcéré à la prison d'El-Harrach. La même procédure a été engagée à l'encontre de Boudjemâa Talaï, également cité dans l'affaire du groupe ETRHB d'Ali Haddad. Député à l'Assemblée populaire nationale (APN), l'ancien ministre est, lui, accusé d'abus de fonction et de dilapidation de deniers publics. Ces accusations ont motivé la procédure du ministère de la Justice qui avait demandé, en juin dernier, la levée de son immunité parlementaire à laquelle le député a renoncé volontairement. Cité dans l'affaire Ali Haddad, Boudjemâa Talaï a été placé sous mandat de dépôt par le conseiller enquêteur près la Cour suprême "pour octroi d'indus avantages et abus de fonction", au préjudice du Trésor public dans le projet de la ligne ferroviaire reliant Relizane, le sud de Tiaret et la wilaya de Tissemsilt.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.