Automobile : L'octroi des premiers agréments reporté    Real - Perez : "La lettre de Zidane ? Il ne l'a pas écrite. Ce n'est pas lui"    Real : Florentino Perez évoque le cas Raphaël Varane    Espagne : Morata ne supporte plus cette situation    L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    L'usage de la langue anglaise renforcé    Mechichi campe sur ses positions    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Le contrat de Lavagne sera prolongé    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Engagement et détermination
Acte 52 du hirak à Montréal
Publié dans Liberté le 18 - 02 - 2020

Le Forum citoyen des Algériens de Montréal a organisé après la manifestation une réunion dédiée aux préparatifs logistiques et techniques de la marche du 22 février à Montréal.
On ne peut mieux caractériser l'état d'esprit de la diaspora algérienne au Canada à l'approche du premier anniversaire de la révolution du sourire. Les Algériens étaient encore nombreux à la manifestation dominicale qui s'est déroulée à la place du Canada. Décor contestataire mais dans la ferveur et dans une ambiance bon enfant. Le couscous servi sur place a scellé l'union d'une communauté décidée à soutenir vaille que vaille le peuple algérien en marche vers la liberté et vers son destin forcément démocratique.
Aussitôt la sonorisation installée, la foule commençait à scander les slogans habituels du hirak. "Istiqlal" (Indépendance), criait-on. "Justice indépendante", "Etat civil et non militaire", scandaient les manifestants qui ont brandi les portraits des détenus d'opinion. Pour ces derniers, le chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune a beau couvrir de lauriers le hirak "béni", la réalité du terrain nous ramène à l'évidence : rien n'a fondamentalement changé sous le ciel politique algérien. C'est toujours le même système qui n'a pas encore "dégagé" avec ses pratiques de répression et de fermeture des espaces politiques et médiatiques.
Les revendications du hirak étaient également couchées sur des pancartes plantées dans la neige : "L'armée dans les casernes", "Pour une transition démocratique", "Libérez les détenus d'opinion", etc. Outre l'animation joyeuse par endroits, la manifestation de dimanche a été aussi caractérisée par un débat d'idées. Le speaker corner tenu en marge du rassemblement aura été un incubateur d'idées et de prospective. Des intervenants ont ainsi plaidé pour un saut qualitatif de la contestation quant à la visibilité de l'insurrection citoyenne à l'échelle internationale. Mais, une certitude, tous étaient unanimes à poursuivre le combat pacifique jusqu'au changement radical du système de gouvernance. "Si le hirak est béni, pourquoi ne pas accéder à ses revendications pourtant légitimes ?" s'interroge, à juste titre, une manifestante.
La foule a également rendu hommage à la militante féministe Nabila Djahnine, dont on a commémoré le 25e anniversaire de son lâche assassinat par des terroristes islamistes. Le Forum citoyen des Algériens de Montréal a organisé après la manifestation une réunion dédiée aux préparatifs logistiques et techniques de la marche du 22 février à Montréal. Elle démarrera de la place du Canada, épicentre de la contestation de la diaspora algérienne, pour se diriger vers le consulat d'Algérie à Montréal.


De Montréal : Yahia Arkat


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.