MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    TIARET : Le wali ouvre un compte bancaire pour les dons    BECHAR : Importante saisie de drogues et de psychotropes    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    Tipasa-Covid19: fin de quarantaine pour 153 personnes isolées au complexe la Corne d'Or    185 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès enregistrés    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Mines antipersonnel-frontière Est: séquelles physiques et psychologiques omniprésentes 58 ans après l'indépendance    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Batna    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid-19: fermeture, dès vendredi, du marché quotidien de Réghaia    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Covid-19: un couloir vert pour les produits médicaux et les équipements de protection    Inter : Lukaku s'énerve sur les réseaux sociaux    Man United : Solskjaer fait une demandes aux épouses des joueurs    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Vers une plus forte chute de la demande    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Se mettre à nouvelle école, retrouver le chemin du monde    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Halte aux pratiques liberticides !"
Collectif des enseignants et travailleurs de l'université de Béjaïa
Publié dans Liberté le 25 - 02 - 2020

Le Collectif des enseignants et travailleurs (ATS) de l'université Abderrahmane-Mira de Béjaïa tient à dénoncer ce qu'il qualifie de "campagne de dénigrement" et d'"attaques répétées" dont font l'objet ses membres ces derniers jours. Dans une déclaration rendue publique, hier, soit au lendemain de la convocation par la police de l'un des siens, ce collectif "dénonce énergiquement l'audition dont a fait l'objet, dimanche dernier, l'enseignant universitaire Hakim Oumokrane, militant et membre actif du collectif". "À quoi joue le système en place ?", s'interrogent, d'emblée, les rédacteurs dudit document, avant d'ajouter que "le timing n'est pas accidentel en cette conjoncture exceptionnelle, car il intervient au moment de la commémoration par le peuple de la révolution en marche". Selon eux, au moment où le peuple algérien commémore "courageusement" la première année de sa révolution en marche, "le pouvoir en place ne cesse de reproduire au quotidien ses pratiques despotiques et liberticides contre la révolution et contre les révolutionnaires pacifiques".
Les animateurs de ce collectif, né au lendemain du déclenchement de la révolution du sourire, se disent "profondément convaincus que le but de ces intimidations et de ce harcèlement psychologique n'est autre que de casser la formidable dynamique de ce collectif très actif sur le terrain". Ils réitèrent, à cette occasion, leur "soutien indéfectible" et leur "solidarité inconditionnelle" à Hakim Oumokrane, "un militant qui ne cesse de proclamer son pacifisme et qui ne ménage aucun effort pour contribuer au changement radical du système auquel aspire le peuple algérien".
Par ailleurs, les membres du Collectif des enseignants et travailleurs de l'université de Béjaïa ont également tenu à se solidariser avec leur collègue Mme Hakima Sbaïhi, militante très engagée dans le mouvement populaire né le 22 février, qui est, elle aussi, victime d'une "campagne de dénigrement", notamment sur les réseaux sociaux. "Ces campagnes indignes n'honorent nullement leurs initiateurs et ne servent pas la cause commune de la révolution en marche d'un peuple qui aspire à bâtir un Etat de droit où régnerait la liberté d'opinion dans le respect de la diversité et de la dignité humaine", déplore-t-on dans la même déclaration.

KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.