COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les feuilles de l'automne
13e partie
Publié dans Liberté le 01 - 04 - 2020

Résumé : Sarah avait dormi cette nuit-là sans faire de cauchemars. Elle se réveille plus gaie et prête à affronter une longue journée de travail.
Sarah se sentait légère et de bonne humeur. Elle déjeune à la hâte vers la mi-journée, puis décide d'appeler Farid. Elle ne sait pas pourquoi à cette pensée son cœur s'est emballé. Un sourire effleure ses lèvres. Elle se surprend à repenser pour la énième fois à cet homme qui lui avait sauvé la vie.
Une sonnerie, puis deux, et on décroche.
- Oui. Allô !
- Bonjour, c'est bien Farid ?
- Oui.
- C'est Sarah.
- Ah, bonjour Sarah. Cela va-t-il mieux ?
- Oui. On peut dire que je vais beaucoup mieux aujourd'hui.
- Bien. Et la voiture ? Tu as pu la faire remorquer ?
- Bien sûr, mais elle est toujours chez le tôlier.
- Je sais, mais je pense que les réparations ne prendront pas beaucoup de temps.
- Je l'espère, car en ce moment je me sens perdue sans mon véhicule.
- À la bonne heure, toi qui voulais te suicider il y a quelques heures à peine !
Sarah pousse un long soupir.
- Oui. Mais prend cela pour un coup de folie.
- Je le pense bien. Ne pense surtout pas que tu es la plus malheureuse sur terre pour arriver à vouloir mettre fin à ta vie.
- Parfois je le pense réellement. Tant que je vis avec mon frère et sa femme, ma vie est un éternel enfer.
- Tu es aussi malheureuse que ça ?
- Oui. Et même plus que tu ne le penses. Depuis la mort de mes parents, je ne retrouve plus mon chemin.
- Je comprends, Sarah. Tu devais être très attachée à tes parents.
- Il n'y a pas que cela. Je suis une femme très susceptible, et il n'est pas facile pour moi de supporter certaines choses.
- Certaines choses ?
- Oui. Je ne vais pas abuser de ton temps, Farid, en te racontant ma vie. Je voulais juste te remercier.
- Mais il n'y a pas de quoi, ma
chère.
- Ah si, si. C'est grâce à toi que je suis toujours en vie.
- Non. C'est plutôt grâce à Dieu. La vie et la mort sont entre Ses mains et seule Sa volonté est faite. Mais, dis-moi Sarah, pourquoi t'entêtes-tu à supporter les humeurs de ta belle-sœur et de ton frère ? Tu devrais mieux prendre ta vie en charge.
- De quelle manière ?
- Je ne sais pas, moi. Déménager par exemple. T'installer plutôt chez toi et vivre à ta guise.
- J'y ai déjà pensé. Mais je suis l'héritière légitime de l'appartement de mes parents. Mon frère devait déménager il y a bien longtemps. Mais depuis le décès de ma mère, sa femme refuse de quitter la maison et, à chaque fois, ce sont les mêmes problèmes qui ressurgissent, à savoir que je suis célibataire et qu'il a une famille à charge et que c'est à lui que devait revenir cet appartement.
- Tes parents te l'ont légué, non ?

(À SUIVRE)
Y. H.
[email protected]
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.