Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Relaxe pour Fodil Boumala    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le Chabab veut se rapprocher du peloton de tête    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Que décidera Macron ?    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    LE RAMADHAN A BON DOS    Brèves    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'Ave Marie . . . m    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Juma compte "bien rebondir avec la JSK"
Après avoir démenti tout contact avec des clubs égyptiens
Publié dans Liberté le 23 - 05 - 2020

Décidément cette dure période de confinement imposée par cette maudite pandémie de coronavirus n'est pas facile à gérer par les sportifs, notamment les footballeurs professionnels qui sont condamnés à l'isolement et surtout à l'entraînement individuel à distance.
Et si de nombreux joueurs de la JSK ont eu la chance de rentrer chez eux et de couler des jours tranquilles auprès de leurs familles respectives, par contre d'autres coéquipiers ont dû se résilier à rester à Tizi Ouzou et à gérer tant bien que mal un quotidien dur à soutenir très loin de la chaleur familiale à l'image du Libyen Mohamed Toubal, du Tunisien Oussama Derradji, de l'Algéro-Espagnol Zakaria Boulahia ou encore du Kényan Massoud Juma sans oublier les deux techniciens tunisiens Yamen Zelfani et son adjoint Beltaief Fakhri.
Et si l'attaquant kényan Juma a du mal à s'adapter encore à la vie kabyle du fait qu'il ne parle que l'anglais et a bien de la peine aussi à exprimer tout son talent technique et physique depuis son arrivée en terre kabyle, voilà qu'il tente de prendre son mal en patience en attendant certainement des jours meilleurs. Toujours est-il qu'il a été visiblement surpris par toutes ces rumeurs de contacts avec des clubs égyptiens qu'il s'est d'ailleurs empressé de démentir haut et fort.
"Depuis que je vis en Algérie, j'avoue que je commence à m'habituer à tous les ragots me concernant, mais dites-vous bien que, dès mon arrivée à Tizi Ouzou, l'été dernier, j'ai bel et bien signé un contrat de trois ans au profit de la JSK et il me reste donc une période de deux ans à respecter tout en m'efforçant à donner le meilleur de moi-même pour justifier la confiance placée en moi par les dirigeants du club kabyle", dira l'international kényan qui tient à préciser qu'il ne manque de rien à Tizi Ouzou même s'il souffre quelque peu de l'absence de sa famille qui se trouve à Nairobi.
"Au sein de la JSK, je bénéfice d'un grand respect de la part de mes dirigeants et de mes coéquipiers et l'arrivée d'un nouveau coach n'a fait que renforcer mon capital confiance car il communique bien avec les joueurs et il s'efforce souvent de m'encourager surtout qu'il sait que la langue est un gros handicap pour moi", dira encore Juma qui estime que "si le championnat venait à reprendre, la JSK ne lésinera pas sur les moyens pour se mêler à la course au titre car elle en a largement les moyens".



Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.