Affaire Tahkout : poursuite du procès jeudi avec les plaidoyers de la défense    Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts: 16 ans de prison requis pour Tahkout, 15 ans contre Sellal et Ouyahia    FAF - Reprise du championnat: Décision finale dans une semaine    Dr Lyes Merabet: « Les citoyens sous-estiment le danger du coronavirus »    Dépistage de la Covid-19: Plaidoyer pour les tests rapides    Un laboratoire d'analyses pour chaque wilaya    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Le président Tebboune préside une réunion de travail    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Les walis entrent en action    Le Dr Berkani s'exprime    10 nouveaux décès, les contaminations en légère baisse    Le Trésor public réclame 309 milliards de DA à Tahkout et ses associés    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le CHAN-2022 se jouera en été    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Le MSP pour un régime parlementaire    «Les revendications politiques occultées»    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Laskri annonce son boycott du congrès    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Bi-nationalisme    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La santé du citoyen est notre préoccupation majeure"
vœux du chef de l'état à l'occasion de la fête de l'Aïd
Publié dans Liberté le 26 - 05 - 2020

Le président de la République a indiqué que pour venir à bout de l'épidémie, "nous devons être durs avec nous-mêmes".
Dans ses vœux à la nation, une première de la part d'un chef de l'Etat depuis plusieurs années, Abdelmadjid Tebboune a tenu à rassurer les citoyens sur l'engagement de l'Etat à lutter contre la pandémie. Dans son message, le chef de l'Etat a souligné que "la préservation de la santé du citoyen demeure notre préoccupation majeure", soutenant que la lutte contre le Covid-19 sera menée "quel qu'en soit le coût pour le Trésor public". "Rien ne pèsera face à la santé et le bien-être du citoyen", a encore affirmé le chef de l'Etat, estimant qu'il est "parfaitement conscient" que "le confinement à domicile est contraignant pour beaucoup". "Je comprends votre inquiétude pour l'avenir de vos enfants et de vos emplois", ajoute-t-il.
"C'est incontestablement une situation difficile, mais elle est (...) provisoire et passagère", assure-t-il. Revenant sur les conditions dans lesquelles, les citoyens ont passé le mois de Ramadhan, Abdelmadjid Tebboune a souligné également qu'il n'a pas été "facile de passer le Ramadhan comme nous l'avons vécu cette année", mais "c'est là, un cas de force majeure pour le bien de la patrie et du citoyen, et ce, afin d'empêcher davantage de peines et de drames aux familles".
Dans le même ordre d'idées, il a indiqué que pour venir à bout de l'épidémie et en finir rapidement avec la situation actuelle, "nous devons être durs avec nous-mêmes". "C'est pourquoi je réitère mon appel, notamment en direction des jeunes, à faire preuve de patience face à l'effort qui reste à fournir et à interagir positivement avec les mesures préventives exceptionnelles durant les deux jours de l'Aïd", explique-t-il encore.
À noter que les conditions de confinement ont été revues. Le confinement a été imposé à partir de 13h avec interdiction de circuler en voitures. "Il est aujourd'hui bien établi que plus nous nous soumettons aux mesures préventives, tant chez soi que dans les administrations et la rue, plus rapidement nous en finirons avec cette épreuve afin de renouer avec notre quotidien, et partant, avec la vie économique", a souligné le chef de l'Etat dans son message.
Sachant que le contexte imposé par la crise sanitaire à plombé la machine économique, le chef de l'Etat estime urgent de relancer l'appareil productif national. Il promet une reprise de la vie économique "avec dynamisme" pour "l'édification d'une économie nouvelle, grâce aux bras et aux cerveaux de nos jeunes".
Il insiste, par ailleurs, sur la nécessité de mettre en place "une économie diversifiée et affranchie de la dépendance aux hydrocarbures, garantissant à tous la prospérité dans le cadre d'un Etat démocratique, fort et juste".
Le président Tebboune s'insurge contre "l'insouciance et la négligence" qui "empêcheront, indéniablement, la concrétisation de cet objectif et feront subir à notre pays davantage de pertes (…)".
À cet effet, il convie à faire montre "de patience, de discipline et de sens de responsabilité car les efforts seuls de l'Etat, quels que soient ses moyens matériels et humains, resteront insuffisants tant que le citoyen ne joue pas son rôle pour l'éradication de cette pandémie".


M. Mouloudj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.