Le Président Tebboune renouvelle la reconnaissance de la nation à l'ANP pour ses sacrifices    Benbouzid: 25 à 30% des cas confirmés de la Covid-19 sont d'origine familiale    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Président Tebboune: rapatriement vendredi des restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire    Coronavirus: 385 nouveaux cas, 302 guérisons et 8 décès durant les dernières 24h    Benlarbi et Hamitouche remis en liberté provisoire    JM Oran-2022 : "Aucune restriction sur le budget du COJM"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    L'empire Haddad s'écroule    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    Le schiste américain dans le rouge    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    Communiqué de l'AJSA    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Du sens du patriotisme en Algérie    La mère des batailles    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    Vu à Tizi Ouzou    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    L'épreuve    L'infrangible lien...    Répression contre l'opposition à Hong Kong    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les habitants réclament leur réouverture
Marchés couverts de sidi Akacha (Chlef)
Publié dans Liberté le 01 - 06 - 2020

Soutenus par l'Union locale des commerçants et artisans algériens, les habitants de la commune de Sidi Akacha, au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Chlef, réclament toujours la réouverture des deux marchés couverts, actuellement à l'abandon, puisque fermés depuis des années. Selon de nombreux témoignages recueillis auprès de plusieurs citoyens à Sidi Akacha à ce propos, l'activité commerciale au niveau local se trouve dans un état lamentable. D'après les mêmes témoignages, le seul marché de fruits et légumes qui existe actuellement dans la commune et qui est situé au bord d'une route largement fréquentée, non loin du centre-ville, ne répond à aucune norme réglementaire qu'exige ce genre de commerce. D'ailleurs c'est ce que nous avions constaté de visu.
"C'est la totale anarchie qui y règne constamment étant donné qu'aucune mesure de sécurité ni encore d'hygiène n'y est respectée comme vous le voyez. Ajoutez à cela le danger permanent que représente ce même marché, notamment en matière de circulation routière, ce qui cause un désagrément insupportable à l'ensemble des automobilistes qui transitent par cette route se trouvant entre Chlef et Ténès", expliquent de nombreux citoyens à l'intérieur de ce marché.
Pour ces derniers, la seule solution pour éviter toutes ces tracasseries et permettre ainsi à l'activité commerciale locale de s'épanouir et de s'exercer dans un cadre sain, conformément à la réglementation en vigueur, n'est autre que la réouverture des deux marchés couverts qui s'avère d'une nécessité absolue. "On ne sait toujours pas pourquoi ces deux établissements sont toujours fermés alors qu'ils répondent à toutes les normes exigées en la matière, pour le commerce des fruits et légumes comme pour celui de l'habillement.
De plus, ils sont situés, tous les deux, dans le centre-ville, ce qui facilite la tâche à tousles habitants de la commune", ajoutent encore les mêmes interlocuteurs, qui souhaitent l'intervention du wali afin que leur souhait soit enfin réalisé, "car toutes les doléances que nous avions adressées à notre P/APC à ce sujet sont restées, à ce jour, lettre morte".


AHMED CHENAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.