BAD: l'Algérien Rabah Arezki nommé au poste de chef économiste et de Vice-président    Une commission interministérielle chargée du suivi des projets de traitement des déchets    Aïd el-Adha: le ministère des Affaires religieuses appelle au strict respect des consignes de prévention    Bouira : Le renforcement du réseau électrique contrarié    Un système numérique pour la traçabilité des mouvements de stocks    Les clubs professionnels asphyxiés par les dettes    Douanes : 27 inspections divisionnaires ciblées    Coronavirus à Tizi Ouzou : Plusieurs soignants contaminés    El Tarf : Les douaniers récupèrent des moutons en partance pour la Tunisie    Maxime-Charles Keller de Schleitheim : L'incroyable destin d'un enfant déporté d'Algérie    Belaïd Lamara n'est plus : Disparition d'un militant des causes justes    Histoire. Le 14 juillet 1953 : La police abat 7 militants à Paris    Déposée en mars: La demande d'adhésion de l'Algérie à la BERD approuvée    A quelques jours de l'Aïd: Le marché du mouton dans tous ses états    Atalanta Bergame: Un redoutable poison offensif !    Feu vert des pro-Haftar pour une intervention égyptienne: Risques d'embrasement en Libye    Dangereuses confluences régionales    Le SG de la wilaya décède du coronavirus    Air Algérie a subi une perte de 2,9 milliards $    Une patrouille russo-turque visée par une explosion    Quelles conséquences sur le système de compétition ?    Zidane : "Que demander de plus ?"    SAUVONS NOS FORÊTS    Ouverture prochaine d'un troisième hôpital à Chlef    La situation épidémiologique stable à Aïn Témouchent    Le cas Prince Ibara réglé    La Jordanie renouvelle son rejet du plan d'annexion israélien    La communauté internationale au chevet du Mali    ...CULTURE EN BREF ......CULTURE EN BREF ...    "Numérique, diversité linguistique et culturelle" au cœur du 2e numéro    Décès du moudjahid Lemtayech Dayekh connu sous le nom de Dayekh Bachagha    DESIGNATION DANS LES POSTES ET LES FONCTIONS A L'ANP : Chanegriha souligne les impératifs critères objectifs    MIGRATION CLANDESTINE : L'approche algérienne présentée à l'UE    La rumeur sur la mort d'Ouyahia affole la toile    Mars brillera pour Abu Dhabi !    La FAF fait le point sur le professionnalisme sur demande du MJS    Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise    "Je n'ai pas peur de la mort"    Les journalistes interdits de couvrir un procès    Les pistes de relance    Comment communiquer au mieux ?    Des lobbies anti-algériens parasitent les relations algéro-françaises    Ghacha suivi par Malines    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Camus, une enfance pauvre au 17, rue de Lyon, à Alger    Oran: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Foot der des verts    Tebboune reçoit un appel de Poutine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours
LES STRUCTURES sanitaires DE SéTIF SATUREES
Publié dans Liberté le 03 - 06 - 2020

L'évolution des contaminations au Covid-19 dans la wilaya de Sétif est inquiétante au point où la sonnette d'alarme a été tirée à plusieurs reprises. Depuis le début de la semaine en cours, la wilaya de Sétif a déploré le décès de quatre personnes dont un sexagénaire admis vingt-quatre heures avant de rendre l'âme au service de réanimation de l'hôpital Sarroub-Khathir d'El-Eulma.
Deux nouveaux décès ont été recensés hier à Aïn Oulmène. Il s'agit d'un homme âgé de 82 ans originaire de la commune de Salah Bey, ainsi qu'un sexagénaire de la commune de Barhoum, wilaya de M'sila. Une quadragénaire a aussi rendu l'âme au service de réanimation du CHU de Sétif où elle avait été hospitalisée après avoir mis au monde un bébé décédé une semaine auparavant de Covid-19.
La veille, une septuagénaire et son fils quinquagénaire ont rendu l'âme au CHU. Ainsi, 56 personnes sont décédées à Sétif depuis le début de la pandémie dont 21 au CHU du chef-lieu de wilaya. Les structures hospitalières de la wilaya ont, depuis le début de la semaine en cours, enregistré la confirmation de 106 nouveaux cas de personnes contaminées par le coronavirus.
Parmi les 34 personnes testées positives, hier, figurent 31 patients admis au CHU de Sétif ainsi que pas moins de 100 patients symptomatiques admis au niveau de ladite structure qui, selon ses responsables est saturée, au point où des dizaines de cas suspects sont renvoyés chez eux si le test par TDM (scanner) confirmait leur contamination.
L'option de recourir à l'utilisation d'un étage au niveau du Centre anti-cancer (CAC) Abdelghani-Mokhtari de Sétif pour désengorger le CHU de Sétif et qui a été validée lors d'une réunion par la président du conseil scientifique du CHU Saâdna-Abdenour de Sétif, le médecin-chef du service des maladies infectieuses et par le directeur des activités médicales et paramédicales de cet établissement, n'est pas encore retenue par le wali qui, semble-t-il, a été saisi par le corps médical et paramédical de la structure s'opposant à la proposition.
En effet, dans une correspondance, dont une copie nous a été adressée, les médecins et infirmiers du CAC sont unanimes quant au danger que pourrait constituer une éventuelle hospitalisation de personnes suspectes de coronavirus au niveau de la même structure que les patients cancéreux.
"Ils peuvent vider les services du CHU de Sétif en transférant les malades qui ne sont pas atteints vers le centre de lutte contre le cancer, notamment les malades du service de médecine interne, ceux de neurologie, de cardiologie ou ceux de divers autres services, et réserver le CHU exclusivement au Covid-19, ceci pour une gestion rationnelle de l'espace et des personnels du CHU", nous a indiqué un praticien.
La commission d'enquête ministérielle devra s'enquérir de la situation épidémiologique dans la wilaya de Sétif afin de déterminer les véritables causes de cette évolution des cas infectés par le Covid-19 ainsi que la gestion de la crise dans la wilaya, notamment au CHU Saâdna-Abdennour de Sétif.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.