Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pour la relance de la coopération "dans tous les domaines"
Tebboune et Macron se sont entretenus hier au téléphone
Publié dans Liberté le 28 - 06 - 2020

"L'entretien s'est déroulé dans une ambiance empreinte de parfaite cordialité et d'amitié partagée, (...) pour convenir de reprendre les contacts au plus haut niveau et de relancer la coopération dans tous les domaines", a indiqué la Présidence.
Ce n'est peut-être pas la lune de miel mais le courant passe plutôt bien entre le président Abdelmadjid Tebboune et son homologue français Emmanuel Macron depuis que les deux hommes ont réussi à désamorcer la dernière minicrise provoquée par la diffusion par deux chaînes publiques françaises, fin mai dernier, de documentaires sur l'Algérie que les autorités algériennes avaient eu à assimiler à des "attaques contre le peuple algérien et ses institutions (...)".
Hier, M.Tebboune a eu, à nouveau, une conversation téléphonique avec M. Macron, au cours de laquelle ils ont abordé plusieurs sujets, a annoncé la présidence de la République, dans un communiqué repris par l'agence officielle APS. "L'entretien s'est déroulé dans une ambiance empreinte de parfaite cordialité et d'amitié partagée, et a permis aux deux Présidents de passer en revue les relations bilatérales, pour convenir de reprendre les contacts au plus haut niveau et de relancer la coopération dans tous les domaines", a indiqué la Présidence.
Lors de leur entretien téléphonique du 2 juin dernier déjà, au lendemain de la grosse polémique née de la diffusion par France 5 et Public Sénat de deux documentaires sur le hirak, les deux chefs d'Etat s'étaient engagés à "donner une impulsion prometteuse sur des bases durables" aux relations algéro-françaises mais dans "le respect total de la spécificité et de la souveraineté de chacun des deux pays". C'est dire combien les deux chefs d'Etat ont à cœur d'impulser une nouvelle dynamique aux relations algéro-françaises, en prenant en compte les intérêts des deux pays.
Et, à voir le ton bien optimiste utilisé par les rédacteurs du communiqué de la Présidence, il n'est pas exclu que l'on assiste, dans les semaines ou mois à venir, à un ballet de visites entre les deux pays. Ne s'arrêtant pas aux relations bilatérales, MM. Tebboune et Macron ont abordé aussi des questions internationales comme la crise libyenne qui touche directement la sécurité des deux pays. "L'entretien a permis aux deux Présidents d'avoir un échange sur les questions régionales d'intérêt commun, à la lumière des derniers développements, de la situation au Sahel et en Libye, sur lesquelles une concordance sur les points de vue s'est dégagée", est-il précisé.
En recevant le 20 juin le président du Conseil présidentiel du Gouvernement d'union nationale (GNA) libyen Fayez al-Sarraj, le président Tebboune avait monté en épingle les "efforts intenses consentis par l'Algérie visant la reprise du dialogue entre les frères libyens en vue de trouver une solution politique à la crise libyenne".
En recevant son homologue tunisien Kaïs Saïed, la semaine passée, M. Macron a eu l'occasion de plaider un cessez-le-feu entre les deux belligérants, une solution basée sur le respect de la volonté du peuple libyen, la garantie de son intégrité territoriale et sa souveraineté nationale, loin de toute intervention militaire étrangère. Autrement dit, les positions algérienne et française sur la crise libyenne ont au moins un point commun : la nécessité d'un dialogue entre les deux parties en conflit.


Arab C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.