Le ministère de la Défense: Le général-major Meftah Souab n'a pas fui    Prophéties de chaos    Marché du gaz: Attar vante la stratégie de Sonatrach    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Aucun algérien ne figure parmi les victimes des explosions survenues mardi à Beyrouth (Liban), a annoncé le ministère des Affaires étrangères    Les révélations du PDG de l'ANEP    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    Feux de forêts: installation du comité d'évaluation des dégâts    Baisse sensible en 2020    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Les travailleurs réclament leurs salaires    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Sept migrants décédés et cinq blessés dans un accident    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Le phénomène prend de l'ampleur à Relizane    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    REOUVERTURE DES MOSQUEES : Les ‘'oulémas'' appellent à réaménager les horaires du confinement    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    EFFONDREMENT DU TUNNEL MINIER A AIN AZAL : Une commission d'enquête pour déterminer les causes    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    Se reconstruire après la tragédie    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des dizaines de morts dans des combats en Syrie
Damas traque Daech dans le centre désertique du pays
Publié dans Liberté le 05 - 07 - 2020

Des affrontements opposant les forces du régime syrien aux terroristes du groupe autoproclamé Etat islamique (EI, Daech) ont fait une quarantaine de morts en 48 heures dans le centre désertique du pays en guerre, a rapporté hier une ONG. Quelque 17 terroristes ont été tués hier dans les combats et les frappes de l'aviation russe, qui intervient en soutien au pouvoir du président syrien Bachar al-Assad, tandis que 6 combattants pro-Damas ont péri dans les affrontements, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Les combats ont été déclenchés dans la nuit de jeudi à vendredi avec un assaut jihadiste contre des positions du régime près de la localité de Soukhna, dans le désert central syrien", selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Au total, ces affrontements ont tué 18 combattants pro-Damas et 26 terroristes de l'EI en 48 heures, selon l'OSDH. Depuis sa défaite en Syrie en mars 2019, l'EI mène régulièrement des attaques meurtrières, notamment dans le vaste désert qui s'étend de la province centrale de Homs à celle de Deir Ezzor (Est).
À la mi-mai, l'OSDH avait accusé l'EI d'avoir exécuté par balle 11 personnes en deux jours, principalement des combattants du régime, sur une route désertique dans l'est du pays. Les attaques des terroristes en Syrie ciblent aussi bien l'armée syrienne et ses alliés que les forces kurdes, longtemps soutenues par Washington dans leur lutte anti-EI. Après avoir autoproclamé en 2014 un "califat" à cheval sur la Syrie et l'Irak, l'EI a enchaîné les défaites dans les deux pays avant d'être mis en déroute. La guerre en Syrie, déclenchée en 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie par Damas, a fait plus de 380 000 morts. Elle s'est progressivement transformée en un conflit complexe impliquant une multitude de belligérants, parmi lesquels des groupes terroristes et des puissances étrangères.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.