Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sétif sous le choc
Décès du chef du service de radiologie du chu saâdna-abdennour
Publié dans Liberté le 09 - 07 - 2020

Le coronavirus continue de faire des victimes parmi le personnel de la santé mobilisé en première ligne pour faire face à la pandémie.
Le coronavirus a emporté, hier, un paramédical, Mourad Reffaoui, chef du service de radiologie des urgences médicochirurgicales du CHU Saâdna-Abdennour de Sétif. Âgé de 56 ans, la victime est décédée, hier matin, des suites de la Covid-19 après avoir séjourné plusieurs jours au service de réanimation du même hôpital. Sa perte tragique a plongé tout le personnel du CHU et des structures hospitalières de la wilaya de Sétif dans une atmosphère d'émoi et de consternation.
C'est le deuxième décès parmi le personnel de la santé de la wilaya après la défunte Dr Boudissa Wafa décédée à l'établissement public hospitalier d'Aïn El-Kébira. Vers 11h, le personnel s'est regroupé pour rendre un vibrant hommage à son collègue qualifié d'aide-soignant au grand cœur et de père des pauvres. Ils sont revenus sur sa longue carrière de 35 ans et sa légendaire disponibilité auprès des pauvres et de ses collègues, ainsi que son dévouement exemplaire. Il est à noter que plusieurs médecins dont certains de rang magistral, ainsi que des paramédicaux sont depuis quelques jours hospitalisés dans différents services, y compris au service de réanimation.
Quelques minutes après l'inhumation, les nouveaux horaires du confinement partiel, qui concerne 18 communes de la wilaya de Sétif où le nombre de personnes contaminées et de décès va crescendo, afin de sauver ce qui peut être sauvé, sont entrés en vigueur. En effet, la wilaya enregistre chaque jour une moyenne de 9 à 10 décès et des dizaines de contaminations. Le manque de kits pour les tests et les réactifs persiste toujours et compromet les enquêtes épidémiologiques recommandées par la commission Belhocine qui a préconisé de dépister une vingtaine de personnes en moyenne autour d'un seul cas confirmé positif. Durant les premières heures de cette nouvelle phase du confinement, la situation semble mieux maîtrisée par rapport au premier confinement.
Au chef-lieu de la wilaya et dans plusieurs communes concernées par la mesure, il a été constaté que les éléments des services de sécurité, dont certains en civil, ont été plus présents et plus efficaces pour traquer les contrevenants. Certains policiers en civil utilisant des véhicules banalisés, d'autres leurs propres voitures ont sillonné les quatre coins de la ville dont, notamment, les quartiers et lescités connus pour leur non-respect des horaires de confinement.
Cependant, à quelques heures de l'entrée en vigueur des nouvelles mesures de confinement, un grand rush sur les magasins, supérettes et marchés a été remarqué dans les grandes agglomérations. Les moyens de transport, dont le tramway, ont aussi été pris d'assaut. L'évaluation de l'efficacité de ce deuxième round du confinement proposé par les épidémiologistes de la wilaya suite aux cris de détresse des praticiens qui sont sur le terrain et qui font face depuis plus de quatre mois à la pandémie, et auquel a répondu favorablement le Premier ministre, se fera dans quelques jours.


FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.