Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Pas de compensations financières pour les agriculteurs    Effondrement total de 3 habitations et d'autres lézardées    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Plus de 17 000 consultations effectuées à l'EHU d'Oran    L'alimentation en eau potable perturbée    L'université de Skikda adopte un protocole sanitaire    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    El Tarf: Trois pistolets automatiques et des munitions saisis    El Tarf: Deux morts par noyade    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fédération veut s'en remettre à l'assemblée générale
Attribution du titre, relégation et accession
Publié dans Liberté le 11 - 07 - 2020

L'éventualité de l'arrêt des championnats de football pour l'exercice 2019-2020 soulève inéluctablement la question lancinante de la formule qu'adoptera la FAF concernant les modalités d'attribution des places qualificatives aux compétitions, la relégation et l'accession. Le BF déclarera-t-il un championnat à blanc, c'est-à-dire sans attribution de titre, de relégation et d'accession, ou figera-t-il le classement des championnats à la dernière journée disputée dans les différents championnats ? Selon notre source, c'est la seconde option qui est privilégiée par les membres du BF. La FAF veut absolument sauver "son" nouveau système de compétition voté par l'assemblée générale de la fédération en automne dernier. C'est la position également de la LFP et de son président Abdelkrim Medouar.
Cependant, certains membres du BF estiment que du moment où la question concerne justement le système de compétition, et qu'il s'agit là d'un cas de force majeur non prévu par les statuts et les règlements généraux de la fédération, il faut revenir de nouveau à l'assemblé générale de la FAF pour trancher la question. Lors de sa dernière sortie médiatique, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, avait indiqué que "la meilleure option est de reprendre la compétition, mais dans le cas contraire, nous allons choisir parmi les moins mauvaises solutions.
Nous allons faire participer les clubs, qui sont un élément incontournable à la solution. Deux options se présenteront alors : arrêter le championnat en déclarant une saison blanche, ou bien arrêter le championnat avec le classement de la dernière journée (22e journée)." "La décision va pouvoir être validée par le bureau fédéral, mais il ne s'agit nullement d'une décision administrative", a-t-il ajouté. Avant d'enchaîner : "Nous allons inviter les clubs à décider à la majorité.
Nous sommes dans un contexte démocratique, où il faut faire participer tout le monde à la décision." En outre, Zetchi a précisé que "dans le cas où l'option d'arrêter le championnat à la dernière journée serait prise, je ne considère pas qu'on doit déclarer un champion, parce que le championnat ne s'est pas terminé. Un champion est celui qui va au terme de la compétition, c'est-à-dire jusqu'à la 30e journée.
Par contre, on va devoir désigner des représentants pour les compétitions africaines, et c'est à ce moment-là qu'il faudra tenir compte du classement avant l'arrêt de la compétition". Avant la suspension du championnat de Ligue 1 à la 22e journée le 16 mars dernier en raison de la pandémie de coronavirus, le CR Belouizdad occupait la tête du classement avec 40 points en plus d'un match en retard, devant l'ES Sétif et le MC Alger, qui comptent 37 points chacun, mais avec un match en moins pour le Mouloudia.


S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.