Accidents de la circulation : 32 morts et 1462 blessés en une semaine    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Le choc !    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Drareni condamné à 3 ans de prison ferme    Incompréhension et réserves de la communauté universitaire    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Reprise à la Pêcherie    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis    Ligue 1 : Tayeb Mahyaoui nouveau président du MC Oran    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Chlef: Le nouveau procureur général installé    Les habitants de Guentour protestent contre le manque d'eau    Le président de la forem: «On a fabriqué un clientélisme au sein des associations»    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    La composition des deux groupes connue    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    L'affaire Khaled_Drareni, la fin du mirage de «l'Algérie nouvelle »    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCD dénonce la "reconduction de schémas sortis des laboratoires de la police politique"
Il estime que ce n'est pas ainsi que l'on puisse "convaincre d'une quelconque volonté de changement"
Publié dans Liberté le 11 - 07 - 2020

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a estimé, ce samedi, que "ce n'est pas en reconduisant des schémas sortis des laboratoires de la police politique que l'on peut convaincre les Algériennes et les Algériens d'une quelconque volonté de changement".
"En ces moments difficiles et décisifs pour notre peuple, le 58ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté du pays après une longue nuit coloniale nous parle à tous. Ceux qui régentent l'Algérie n'ont ni libéré le pays ni étaient choisis librement pour le diriger. Ils sont le produit de coups d'Etat, de liquidations physiques, de détournements des richesses du pays et de fraudes électorales. Ils savent, au moins depuis février 2019, qu'ils ne peuvent pas, sans risques, freiner durablement l'élan libérateur d'une jeunesse fougueuse", a soutenu le RCD dans un communiqué qui a sanctionné la réunion mensuelle de son Secrétariat national, tenue vendredi 10 juillet.
Ainsi, le parti de Mohcine Belabbas, qui se réjouit "qu'un certain nombre de militants politiques injustement incarcérés retrouvent leurs familles", rappelle que "la libération et la réhabilitation des détenus d'opinion, l'arrêt de la répression, des menaces et des intimidations contre les militants politiques, les journalistes et les organisations ne sont pas négociables".
Par ailleurs, et en plus de l'examen de la situation politique générale du pays, le RCD, qui a consacré une partie de sa réunion à l'évaluation des activités organiques du parti, a décidé d' "un programme de tenue de réunions organiques dans différentes wilayate", étant donné "l'impossibilité de la tenue de la session ordinaire du Conseil national tant que la crise sanitaire demeure".
Rédaction Web


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.