AID EL FITR : Le Président Tebboune présente ses vœux à l'Armée et au corps médical    DESCENTE POLICIERE A ANNABA : Le ministère de l'Intérieur dément    CAMPAGNE DE RECOLTE DE POMMES DE TERRE DE SAISON : Un rendement record à Mostaganem    SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM : Les citoyens invités à rationaliser l'eau potable    AFIN DE RAPATRIER LES FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Air France annonce 4 vols quotidiens entre Alger et Paris    DEFENSE : L'Algérie réceptionne 42 hélicoptères modernisés en Russie    Journée de l'Afrique: les Sahraouis appellent à faire pression sur le Maroc    DETERIORATION DE LA FRESQUE MURALE A ALGER : L'auteur arrêté par les services de sécurité    L'artiste Hakim Dekkar infecté par Coronavirus    197 nouveaux cas confirmés et 9 décès enregistrés en Algérie    MASCARA : Aid El Fitr cette année était plus virtuel    SURETE DE WILAYA DE TLEMCEN : Saisie de 146 kg de kif en 3 mois    GEL DESINFECTANT : La commune de Mascara passe au stade de fabrication    WILAYA DE SAIDA : Installation du nouveau directeur de l'administration locale    Les pays africains appelés à bâtir des économies plus résilientes grâce à l'intégration    Journée de l'Afrique: appel à "redoubler d'efforts" dans la lutte contre le covid-19    Fédération algérienne de Golf : "Une AG Ordinaire avant la fin de l'année"    Covid19-Saison estivale: vers un protocole sanitaire pour protéger les citoyens    Accidents de la circulation et noyades : 4 décès en 48 heures    "La triste histoire de Maria Magdalina", troisième roman de Abdelkader Hmida    Tizi-Ouzou: l'Aïd célébré à l'ombre des mesures de confinement    Sonatrach : la reprise du travail des employés se fera progressivement    Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    CIO : Report des JO-2021 ?    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    5 ans de prison ferme requis    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    La production de la fraise en net recul à Jijel    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Berlin sans chancelier
À la suite des résultats serrés des législatives allemandes
Publié dans Liberté le 20 - 09 - 2005

Alors qu'Angela Merkel revendique la chancellerie malgré sa victoire étriquée, Gerhard Schröder n'en démord pas et estime avoir le droit de garder son poste au vu du score obtenu par son parti.
L'avance de dix points que possédait la CDU/CSU sur le SPD a réellement fondu comme neige au soleil, à voir les 36% dont a été crédité le parti conservateur dans ce scrutin législatif anticipé, à la demande du chancelier Gerhard Schröder.
Avec 34% pour sa formation politique, le SPD, ce dernier aura arraché le droit de contester à la droite la chancellerie. Il ne s'en est d'ailleurs pas privé avant même que les résultats officiels ne soient publiés.
Schröder répondait du tac au tac au chef de file du courant libéral, Angela Merkel, qui a vite fait de revendiquer la tête du gouvernement. Pour ce qui est de la répartition des sièges du Bundestag, il faut savoir que la CDU-CSU disposera de 225 sièges et le SPD de 222, le Parti libéral (FDP) de 61, le Parti de gauche (néo-communiste) de 54 et les Verts de 51. Bien que n'obtenant pas la majorité absolue requise pour gouverner à l'aise, y compris avec les 10,3% de son allié traditionnel le FPD, Merkel a qualifié les résultats des élections de “désaveu” pour Gerhard Schröder, d'où sa revendication à former un nouveau cabinet. Il est clair qu'aucun des deux prétendants ne peut atteindre aussi facilement son objectif, d'autant plus que Sociaux-démocrates et Chrétiens-démocrates refusent catégoriquement de s'allier avec le parti de gauche Linke, dont les 8,3% bloquent toute alliance entre les courants proches idéologiquement les uns des autres.
Cette situation de blocage ramène sur le tapis l'hypothèse d'une alliance contre nature entre les deux antagonistes, à savoir la CDU/CSU et le SPD.
C'est une possibilité à ne pas exclure définitivement, si l'on se fie aux déclarations d'Angela Merkel juste après les premiers résultats. Elle a affirmé qu'elle allait entamer des négociations avec tous les partis, à l'exception du parti de gauche. Il reste à connaître la réaction des Sociaux-démocrates, qui avaient jusque-là refusé cette éventualité. Ceci étant, c'est la confusion totale dans les milieux politiques allemands, surpris par les retombées de ce scrutin. Des négociations très serrées entre les différents courants sont attendues durant les prochains jours ou semaines. Revigoré par son inattendu score, Gerhard Schröder n'a pas l'intention de faciliter la tâche à ses adversaires politiques, bien au contraire, il s'accroche à la chancellerie. Il a failli réussir son coup de poker en convoquant des législatives anticipées. Aussi, il refusera certainement de sortir par la petite porte, d'où le risque de voir le blocage perdurer. En effet, rien n'indique qu'une solution se profilera à l'horizon de sitôt.
Selon certains analystes de la scène politique allemande,
la situation personnelle d'Angela Merkel a joué en sa défaveur, parce qu'elle ne représenterait par aux yeux d'une partie de l'électorat le type de femme germanique tel qu'il existe. Cela a profité au chancelier sortant, qui a quelque peu comblé son retard.
Enfin, les élections de la région de Dresde I, qui compte 219 000 habitants, prévues le 2 octobre prochain, pourraient s'avérer déterminantes dans l'issue des élections législatives, dans la mesure où l'Union chrétienne-démocrate d'Angela Merkel ne dispose que de trois sièges d'avance sur le Parti social-démocrate (SPD) du chancelier sortant Gerhard Schröder.
K. ABDELKAMEL


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.