La réalisation de la seconde tranche de la pénétrante reliant Batna à l'autoroute Est-ouest autorisée    Campagne référendaire : voter "oui" pour éviter les dysfonctionnements antérieurs    Real Madrid: Zidane défend Isco    AGO de la FAF: plusieurs points seront débattus le 27 octobre à Alger    Accidents de la route: hausse sensible du nombre de blessés et de morts en une semaine    SADEG invite ses clients à régler leurs factures    Coronavirus : 252 nouveaux cas, 136 guérisons et 7 décès    Zones d'ombre à Tipasa : 60 nouveaux bus pour le transport scolaire    Cour d'Alger: report du procès en appel de l'affaire Mahieddine Tahkout au 28 octobre    NAHD : Leknaoui fait le point sur la préparation    Bouchachi apporte son soutien à Mohcine Belebbas    ‘'DEBUT 2021'' A CONSTANTINE : Mise en exploitation de l'extension de la ligne du tramway    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    RENTREE SCOLAIRE : Tebboune adresse ses vœux de réussite aux élèves    CHLEF : Démantèlement de deux réseaux de trafic de psychotropes    SIDI BEL ABBES : Sortie d'une promotion de 415 agents de rééducation pénitentiaire    HOPITAL DE TLEMCEN : Le service Covid-19 fermé pour travaux    PLF 2021: la Commission des finances de l'APN appelle à alléger la pression fiscale    Real : Encore 3 semaines d'absence pour Eden Hazard ?    MDN : 21 narcotrafiquants arrêtés et plus de 10 qx de kif traité saisis en une semaine    Porsche affiche des chiffres solides    La LFP rejette la demande d'annulation de la licence de Rooney    Dacia Spring Le «low cost» s'électrifie    L'autre révolution de Renault    Renvoi des procès de Yanis Adjlia et Dalil Yamouni    Précisions du P-DG Electro-Industrie d'Azazga    Washington prêt à des discussions avec Moscou    Fiat Chrysler investira 1,5 milliard de dollars au Canada    Vers le renforcement de la législation    3 morts et 6 blessés dans un accident de la route    "La langue maternelle est une langue naturelle que rien ne peut effacer"    Le Sila, vitrine du monde de l'édition en Algérie    "La formation pour élever le niveau de la chanson"    Après Black Lives Matter, les musées américains sortent du silence    Une romance méconnue entre Roosevelt et une princesse norvégienne    Sanjay Dutt, la star de Bollywood en détresse, confirme le diagnostic de cancer    Tissemsilt: Une exploration prochaine des capacités hydriques de la région    Djerad entame une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Batna    Industrie de l'électroménager et de l'électronique: Des milliers d'emplois menacés    Après l'achèvement des travaux d'extension de l'usine de Fleurus: Knauf reprend ses exportations    Un prix pour défier la faim    Si Ahmed nous a quittés    Football - Ligue 1: Un nouveau système en vue ?    Ligue des champions d'Europe: Le Real, Liverpool et City sur leurs gardes    SUSPICION    Professeur décapité en France: La confrérie alawyya condamne    Un scandale nommé Ali Haddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Confilmés", la résistance par l'image
Les courts métrages ont été réalisés durant la période de confinement
Publié dans Liberté le 19 - 09 - 2020

En ces temps où la culture est mise à mal par la pandémie mondiale du coronavirus, des initiatives de "ésistance" sont prises ça et là pour lui garder une existence même virtuelle. Bien que les événements artistiques, les conférences et les expositions aient été durant des mois annulés ou soumis à des restrictions draconiennes, quelques manifestations culturelles ont aidé les citoyens à garder un esprit sain et à rester humainement "connectés". Des artistes ont fait preuve de créativité durant les moments difficiles du confinement.
Leur faisant écho, plusieurs institutions, plateformes et associations diffusent aujourd'hui, en ligne, des conférences, spectacles, concerts, expositions... C'est le cas du Goethe-Institut de Tunis qui diffuse du 1er au 30 septembre 2020, dans le cadre de son programme "FilmKlub", des courts métrages réalisés durant le confinement et ce à travers la plateforme Vimeo (www.vimeo.com/goethetunis).
Il s'agit de dix documentaires en courts métrages "réalisés avec les moyens du bord par leurs auteurs durant la période du coronavirus", expliquent les initiateurs du programme, avant d'ajouter : "C'est aussi une occasion de nous faire (re)découvrir quelques talents et de nous donner à voir leur univers". Parmi les films, on peut parler d'"Eau et soleil" d'Asma Laajimi (Tunisie), un documentaire sur le rapport entre l'homme et la terre : une mère de famille prend soin d'un rosier fragilisé, depuis deux ans, par des champignons.
Refusant de l'enlever et de le remplacer alors qu'il ne donne presque plus de roses, elle nous dit qu'il ne faut jamais cesser de s'arrêter de chercher des solutions. Une manière aussi d'établir une analogie avec le virus et de passer un message d'espoir : tenir bon et combattre jusqu'au bout. Safa Makdah (Syrie) raconte le confinement d'une famille nombreuse dans un minuscule logement. Dans "While we waited for you", le réalisateur palestinien Muayad Aalayan met en images son journal de bord durant le confinement.
Il y dévoile son quotidien dans son appartement avec sa femme journaliste qui attend la naissance de leur enfant. "Dreaming in the time of coronavirus", de la Marocaine Raja Saddiki, appelle à l'évasion et aux songes. De sa maison, la réalisatrice rêve des choses les plus simples qui meublaient son quotidien, en images. Lilia Nath Waghlis (Algérie), participe avec "Cellule d'écoute" : au temps du Coronavirus, Selma appelle un centre d'écoutes pour femmes battues.
Le temps d'une discussion téléphonique, Selma s'autorise une petite évasion. Après un diplôme de troisième cycle à l'EM Strasbourg Business School, et un passage à Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son, Lilia Nath Weghlis intègre le festival international des Rencontres cinématographiques de Béjaïa où elle devient directrice artistique et programmatrice durant cinq ans.
Elle réalise divers produits audiovisuels, et a également cofondé "Dima Cinéma", une structure qui a pour objectif la mise en place d'un réseau alternatif de diffusion de films en Algérie. Toujours d'Algérie, Yanis Kheloufi est présent avec le court métrage "Moudja".
Le réalisateur est né à Alger en 1994. Etudiant en informatique visuelle, il travaille en 2016 en tant que monteur et assistant-réalisateur sur le film "Je suis là" de Farah Abada, puis comme second assistant-réalisateur sur la série "Dar Eddroudj" de Damien Ounouri et le court métrage "Touiza" de Karim Bengana en 2018.
Il réalise son premier court métrage documentaire, "Une histoire dans ma peau", dans le cadre du 5e Laboratoire documentaire d'Alger. L'initiative du Goethe-Institut de Tunis devrait inspirer tous ceux qui ont le devoir de garder sa place à la culture afin que la crise sanitaire n'impose pas la morosité comme une fatalité.

ALI BEDRICI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.