Atlético : Diego Costa manquera à l'appel face au Bayern    PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises    Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent    Sacchi et Capello évoquent la performance de Bennacer !    Première séance pour Benrahma avec West Ham    OPEP+: Attar insiste sur le respect des engagements pour rééquilibrer le marché    Cancer du sein: un nouveau centre à Alger pour accompagner les patientes    Le projet de l'amendement constitutionnel institue un nouvel Etat fier de son identité et ouvert sur le monde (Hafsi)    Energie: le taux national d'électrification a atteint plus de 98% à fin 2019    VIANDES BLANCHES : Prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché    BIR EL-ATER (TEBESSA) : Réception en 2021 de l'évitement de la mine de phosphate    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    Gérald Darmanin dimanche prochain à Alger    Le destroyer américain fait une escale au port d'Alger    RENCONTRE SUR LE PROJET D'AMENDEMENT CONSTITUTIONNEL : La fédération nationale de la société civile sensibilise les citoyens    RASSEMBLEMENTS DE CAMPAGNE REFERENDAIRE : L'autorisation tributaire de l'application du protocole sanitaire    Abdelkader Zoukh aujourd'hui devant le tribunal de Tipasa    Les réserves de change passeront sous la barre des 50 milliards de dollars    LAGHOUAT : 03 morts et 06 blessés dans un accident à Aflou    DISTRIBUTION DE LOGEMENTS A MASCARA : Opération d'envergure à l'occasion du 1er novembre    RENTREE SCOLAIRE : Oudjaout insiste sur le respect ‘'strict'' du protocole sanitaire    Référendum constitutionnel : Talaie El Hourriyet décide de participer et appelle ses militants à faire prévaloir l'intérêt du pays    Fédération subaquatique (FASSAS): deux candidats pour le poste de président et 11 pour le bureau    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Soudani rejoue huit mois après    Guardiola encense Mahrez    Le MC Saïda toujours interdit de recrutement    La CAF propose différentes options pour les 3e et 4e journées    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    A servi et peut servir encore!    Onze hirakistes relaxés à Mostaganem    Quand les partis du pouvoir ignorent les gestes barrières    "Nous n'allons pas reconfiner à nouveau"    Lilia Salemkour sur le podium    La gendarmerie intercepte un groupe de harragas    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Aux enchères de Christies, 10 millions de dollars pour un recueil de Shakespeare    Vers la création d'une commission consultative de la culture    150 milliards de centimes pour relancer l'activité    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    Vente de psychotropes: La nouvelle stratégie fait des vagues    Asphyxie au monoxyde de carbone : 7 personnes secourues    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Investiture en catimini du président Loukachenko
Bélarus
Publié dans Liberté le 24 - 09 - 2020

Le président bélarusse Alexandre Loukachenko, confronté à un mouvement de contestation post-électoral inédit, a prêté serment hier en catimini pour un sixième mandat, avant de proclamer que la "révolution" voulue par ses détracteurs avait échoué. Des Etats européens ont dénoncé l'obstination de M. Loukachenko, Berlin déclarant "ne pas le reconnaître", faute de "légitimité démocratique". Fait exceptionnel, la cérémonie d'investiture n'a été annoncée par l'agence de presse d'Etat Belta puis la présidence qu'une fois achevée.
Dans la matinée, l'opposition avait spéculé sur une investiture surprise : le cortège présidentiel a défilé dans la rue à toute vitesse, l'artère principale de Minsk a été fermée au public et les forces de l'ordre déployées en nombre autour de la présidence. "Cette prétendue investiture est évidemment une farce", a dénoncé Svetlana Tikhanovskaïa, principale rivale de M. Loukachenko, dans un communiqué publié sur la messagerie Telegram. Cette novice en politique, désormais exilée en Lituanie, a une nouvelle fois revendiqué sa victoire à la présidentielle d'août.
Le gouvernement allemand, par la voix de son porte-parole, a lui jugé que "le secret" entourant la cérémonie d'investiture était "révélateur" des faiblesses du régime, et que faute de "légitimité démocratique", Berlin ne reconnaissait pas la réélection de M. Loukachenko. Le chef de la diplomatie lituanienne, Linas Linkevicius a raillé "des élections frauduleuses, une investiture frauduleuse". Pour les opposants et médias indépendants, cette cérémonie, qui devait avoir lieu légalement avant le 9 octobre, a été organisée en catimini de crainte d'une nouvelle manifestation.
Selon l'Ukraine, les ambassadeurs n'ont pas été invités, comme c'est le cas d'ordinaire. M. Loukachenko est confronté depuis la présidentielle du 9 août à une contestation inédite, des dizaines de milliers de personnes descendant dans la rue chaque dimanche à Minsk, malgré la répression policière, pour dénoncer sa réélection jugée frauduleuse.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.