L'amendement constitutionnel érige la société civile en porte-voix du peuple    Projet d'amendement de la Constitution : assurer la construction de la confiance citoyen-institutions de l'Etat    Ces aliments trop sucrés qu'on ne soupçonne pas forcément    L'amendement de la Constitution: réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Real : Benzema égale un record de Messi    Liverpool : la blessure de Fabinho inquiète Klopp    Tlemcen: Deux ministres, des annonces et des promesses    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Ligue des champions d'Europe: Gros suspense à Turin et Manchester    JS Kabylie: Zelfani mise sur le tournoi d'Alger    FAF: L'AGO a adopté les bilans    UN COMBAT CONTRE SOI    Covid-19: «Le retour au confinement partiel n'est pas exclu»    Recrudescence des cas de Covid-19: Hôpitaux : retour à la case départ ?    Le Vote Des Expatriés En Question    L'Algérie saura relever tous les défis auxquels elle fait face et s'en sortira plus forte    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    L'état de santé du président n'est pas inquiétant    287 nouveaux cas en Algérie    Le procès de Zoukh, l'ex-wali d'Alger, reporté au 17 novembre    Djerad inaugure la 1re Conférence nationale sur l'oeuvre de Malek Bennabi    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    FAF: Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Actucult    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le Real de Madrid doit réagir    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    BMS Corona    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une année de prison, dont quatre mois avec sursis
Procès en appel de l'activiste du Hirak Zakaria Boussaha à Annaba
Publié dans Liberté le 24 - 09 - 2020

Après deux reports consécutifs, les 2 et 16 septembre derniers, le verdict a été rendu, hier, dans le procès en appel du lanceur d'alertes et activiste du Hirak Zakaria Boussaha.
Ce dernier a été condamné à une année de prison, dont quatre mois avec sursis et à une amende de 200 000 DA a indiqué son avocate Me Leïla Bougherara. Déplorant la sévérité de ce verdict, cette avocate a salué le dévouement de ses confrères des barreaux d'Alger, de Boumerdès, de Béjaïa, d'Annaba et de Souk-Ahras, qui ont fait de leur mieux pour faire libérer le jeune prévenu.
Rappelons qu'à l'issue de son procès en première instance le 21 juillet dernier, devant le tribunal d'El-Hadjar, Zakaria Boussaha a écopé d'une peine d'une année de prison ferme assortie d'une amende de 100 000 DA.
Sous mandat de dépôt depuis le 14 avril 2020, pour la publication sur les réseaux sociaux de posts qualifiés d'atteinte à la sûreté de l'Etat, insulte à l'encontre de fonctionnaires, atteinte aux symboles de l'Etat, incitation à attroupement non armé et menace de trouble à l'ordre public, le jeune homme de 24 ans devra attendre la mi-décembre, c'est-à-dire trois autres longs mois, avant de rentrer chez lui et retrouver sa famille.
Ses amis, nombreux à El-Hadjar où il réside, et à Annaba, ont, pour leur part, toujours été à ses côtés depuis son arrestation. Fidèles et faisant preuve d'une solidarité indéfectible, ils ont assisté, souvent à l'extérieur des salles d'audience, à chacune de ses comparutions devant la justice.
On se rappelle, dans la ville industrielle d'El-Hadjar, ces dizaines de manifestants, hommes et femmes, militants du Hirak notamment, et ces simples sympathisants, venus de tous les coins de la wilaya d'Annaba, qui brandissaient des pancartes et déployaient des banderoles pour exiger la libération immédiate et inconditionnelle de Zakaria Boussaha.
L'engagement du groupe d'avocates d'Annaba, dont Me Leïla Bougherara et Me Soulef Belhanèche, pour ne citer que celles-ci, aura le plus marqué les esprits dans cette région pour les efforts immenses qu'elles ont déployés pour convaincre leurs collègues du barreau, aussi lointains que ceux du centre et même de l'ouest du pays, de venir plaider à Annaba la cause de ce détenu d'opinion.
La présence, la semaine dernière de Me Mustapha Bouchachi aux côtés de ces derniers dans le prétoire et son émouvante plaidoirie en faveur de Zakaria Boussaha en cette période de pandémie de Covid-19 n'aura malheureusement pas réussi à infléchir la décision des juges, d'où ce lourd verdict.

A. ALLIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.