Campagne référendaire: le vote en faveur du projet d'amendement constitutionnel permettra l'éclosion des énergies (presse régionale)    Le projet d'amendement constitutionnel garantit les libertés fondamentales du citoyen (presse oranaise)    La presse nationale relève une forte mobilisation des partis politiques pour expliquer la nouvelle constitution    PLF 2021: cinquante milliards de dinars pour les zones d'ombre    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Risques majeurs: appel à une application rigoureuse de la loi    Commerce de Volailles : Des points de vente dans la capitale    Des subventions allouées aux deux équipes de foot à Constantine    LDC – demi-finales aller : Les clubs égyptiens sortent vainqueurs    Ouled Chebel : Manque de structures de la jeunesse    Chorfa (Bouira) : Des trousseaux scolaires pour les orphelins    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    PSG-Man United : Les compositions probables    Les directeurs régionaux tenus de durcir le contrôle au niveau des espaces commerciaux    6 conseils pour renforcer le système immunitaire    Real : Rivaldo donne un conseil à Isco    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Ligue des champions d'Europe: PSG - United, de la revanche dans l'air !    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    24 blessés dans sept accidents de la route en 72 h    BATAILLE ET ILLUSIONS    Oran: L'eau sera rationnée en attendant les pluies    Rassemblements et meeting: Les précisions de l'ANIE    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    Baisse prévisionnelle des réserves de change à moins de 47 mds/USD    L'Opep+ décidée à prendre les mesures pour stabiliser le marché    Comparution de l'ex-wali zoukh    Vers la reconduction de l'enseignement à distance    214 nouveaux cas dépistés en Algérie    Talaie El Hourriyet appelle ses militants à faire "prévaloir l'intérêt du pays"    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    REVISION CONSTITUTIONNELLE : L'Armée appelée à être "à la hauteur de la responsabilité''    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    A servi et peut servir encore!    Réunion du comité de suivi de l'Opep+    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À l'abandon depuis des années
Salles de cinéma à Relizane
Publié dans Liberté le 30 - 09 - 2020

Relizane compte deux salles de cinéma pour ne citer que celles ayant survécu, alors que le nombre de salles était plus important dans les années qui ont suivi l'indépendance. Ces deux principales salles obscures ont été délibérément délaissées et livrées à l'usure du temps.
Elles ont été longtemps abandonnées à leur triste sort, désertées par les spectateurs et négligées par les pouvoirs publics. Tombé en décrépitude depuis longtemps, le célèbre cinéma Dounyazad (ex-Rex), implanté en plein cœur de la ville de Relizane, est comme scellé, au grand dam du public cinéphile mais aussi du simple citoyen.
En effet, si la salle obscure est fermée depuis plusieurs années, ne servant qu'à quelques rares spectacles organisés à la va-vite, les autorités locales viennent de décider de la transformer en salle de meetings. "Un détournement caractérisé d'un bien culturel, bien de la commune", s'émeuvent des Relizanais.
Et comme pour ajouter une autre salle de cinéma au tableau, Casino, parmi les plus anciennes à Relizane, a elle aussi été fermée pour un problème d'héritage, et jusqu'à aujourd'hui aucune information n'a été communiquée sur son sort.
La "mise à mort" de ces espaces culturels depuis de nombreuses années passe mal chez le public féru de cinéma, victime du changement de l'ordre des priorités chez les gestionnaires.
La fermeture de ces deux salles et leur affectation à des missions autres que celles pour lesquelles elles sont destinées suscitent la colère du mouvement associatif et de la population qui interpellent les autorités locales pour la récupération de ces biens culturels, propriétés de la commune, à la forte charge émotionnelle.
Un sujet dont aucune autorité ne veut parler objectivement, alors que beaucoup se disent gens de culture. Des élus qui se sont succédé à la tête de la municipalité de Relizane ignorent jusqu'à l'existence de certaines salles de cinéma.
Des anciens administrateurs de la commune de Relizane expliquent cela par le fait que ces salles ont été de tout temps convoitées et leur abandon est volontaire afin de les brader le moment voulu.

E. Yacine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.