Importation des véhicules neufs : « une approche alliant simplification et efficacité est nécessaire », selon le Président (communiqué)    Barça : Les joueurs font la queue pour une photo avec Messi (Vidéo)    Man United : Greenwood signe un doublé face à Burnley    Responsable sahraoui : "Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc"    La Conférence de Bandung, début de la participation algérienne dans les fora internationaux    DGSN : installation de nouveaux chefs de Sûreté de wilayas    La phase de déploiement de la stratégie Sonelgaz-horizon 2035 sera bientôt entamée    Coronavirus: 156 nouveaux cas, 111 guérisons et 3 décès    Législatives du 12 juin: dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature, jeudi à minuit    Coupe de la Ligue : les matchs de mardi avancés à 15h30    Tribunal de Tipaza : Kamel Chikhi, dit «El Boucher», condamné à deux ans de prison ferme    Fédération algérienne de football : la passation de consignes Zetchi – Amara mardi    Vaccins anti-Covid : Les risques dus aux effets secondaires sont «négligeables», selon le Pr Mahiaoui    Enseignement supérieur : le recrutement direct des diplômés de doctorat «impossible », selon le ministre    Dangereuses menaces sur la Mosquée d'Al-Aqsa    «La présence de 1 588 containers en zones de stockage n'est pas logique»    Chranou explique les raisons du départ de l'entraîneur Sahraoui    Agressions contre le foncier public    Tadjine aux épinards    Les restaurants Errahma sont de retour    «Le Printemps berbère n'était pas venu spontanément»    Sale temps pour le Mouloudia    Des citoyens bloquent le centre-ville    Le scénario du groupe bancaire Crédit Agricole    Marche à Montréal pour célébrer le Printemps berbère    Forte mobilisation malgré le jeûne    L'Ahaggar, la bataille des territoires    Le Conseil de sécurité approuve le déploiement d'observateurs    Les Kabyles mettent le cap sur Garoua    Coronavirus: plus de 3 millions de morts dans le monde, course à la vaccination    Béchar : La pénurie du lait en sachet réapparaît    Théâtre régional de Mostaganem : Riche programme artistique et culturel    Fin de mission ou redéploiement ?    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    Quand la vie se résume à un poème    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    L'Abef allège le recours au Credoc    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le pic de l'inconscience    L'appareil sécuritaire toujours prêt face à la menace terroriste    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Un cocktail culturel varié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djerad désavoue le wali d'Oran
Institutrice humiliée lors de la rentrée scolaire à Oran
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2020

Le scandale provoqué par l'attitude humiliante du wali d'Oran à l'égard de Mme Sidia Merabet, institutrice de l'école primaire Benzerdjeb, au premier jour de la rentrée scolaire, a suscité de nombreuses réactions aussi bien dans le gouvernement qu'au sein de la famille de l'Education nationale et parmi les gens de la presse locale.
Ainsi, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est clairement démarqué de Messaoud Djari en dénonçant, dans un tweet publié jeudi 22 octobre sur son compte, le comportement du fonctionnaire de l'Etat. "Je refuse catégoriquement l'humiliation d'un enseignant qui défend l'avenir de nos enfants.
Je remercie l'enseignante Mme Sidia Merabet de l'école Benzerdjeb d'Oran qui a démasqué les vieilles pratiques", a écrit M. Djerad en annonçant dans la foulée le remplacement prochain du vieux mobilier scolaire à travers l'ensemble du pays.
Un désaveu clair à l'endroit du wali d'Oran, que le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a partagé, quasiment dans les mêmes termes, un peu plus tard dans la journée devant la Commission des finances et du budget à l'APN.
Selon une dépêche de l'APS, le ministre a exprimé son "rejet catégorique de toute offense à la personne de l'enseignant qui défend l'avenir de nos enfants", invitant les responsables à éviter ce type de pratique.
"J'avais évoqué ce sujet avec l'ensemble des responsables relevant des collectivités locales, leur rappelant que les sorties sur le terrain avaient pour objectif d'inspecter et de prendre des décisions pour un changement positif.
C'est pourquoi, je souhaite que ces pratiques soient abolies", a-t-il notamment déclaré en soulignant que le changement des tables à travers l'ensemble des écoles primaires du pays se fera progressivement compte tenu du nombre important des établissements qui dépasse les 19 000.
Ainsi désapprouvé par sa hiérarchie et devant l'énorme tollé provoqué par son attitude, le wali d'Oran a dû recevoir Mme Merabet, au siège de la wilaya, dans la même journée du jeudi 22 octobre.
On ignore les détails de l'entrevue et si le fonctionnaire s'est excusé de sa conduite, mais l'enseignante a déclaré, dans une interview réalisée opportunément par l'APS, que le chef de l'exécutif s'était engagé à "prendre des mesures fermes contre le membre du protocole qui m'a dit : ‘Taisez-vous'" et à se pencher sur la situation des enseignants et leurs problèmes.
Les Oranais, qui ne digèrent toujours pas le dérapage du wali, ont bien perçu le désaveu officiel rappelant, toutefois, que la vétusté du mobilier scolaire, les difficultés financières des écoles et les nombreux manques auxquels enseignants et élèves sont confrontés sont de notoriété publique et ne datent pas d'aujourd'hui.
Ils n'en ont pas moins estimé que la sortie médiatisée de la courageuses Mme Merabet a eu le mérite "d'avoir mis à nu la nature de certains gestionnaires" et ouvert la voie à la rénovation du mobilier scolaire (des tables neuves ont déjà été réceptionnées par l'école Benzerdjeb, nldr).

S. OULD ALI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.