L'Armée sahraouie poursuit ses attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Alimentation saine et exercice, la combinaison parfaite    Euro 2020 : Le programme du jour    Les éclaircissements du ministère du Commerce: Blé français refoulé, importation des véhicules de moins de 3 ans    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    Tiaret: 55 tonnes d'aide humanitaire pour Ghaza    Titres miniers: 260 offres techniques pour 38 sites    L'AUTRE DON DU CIEL    Football - Ligue 1: Durs défis pour le CRB et le MCA    IRB Sougueur: Un club victime d'indifférence    USM Annaba: Un ratage qui s'explique    Coupures d'Internet durant le Bac: Une épreuve dans l'épreuve    Ministère de l'Intérieur: Un guichet pour le dépôt à distance de 50 dossiers administratifs    De nombreux postulants tardent à compléter leurs dossiers: L'étude des demandes de logements entravée    Quand on manque d'un projet de société    Le comptage des voix est en cours    Une banque algérienne pour l'export    L'Algérie carburera au sans plomb    Baisse de 19 % en 2020    Le Brent dépasse dépasse les 75 dollars    Quel bilan pour le gouvernement ?    Sept nouveaux qualifiés pour les 8es sans jouer    Brèves Omnisports    Un sans-faute pour les Algériens    Les indépendants soutiennent Tebboune    La «Bombe» H2O    Désaccord entre majorité et opposition sur la question sécuritaire    Responsables où êtes-vous?    La plaidoirie de Dalila Boudjemaâ    Lueur d'espoir    "Une 3e vague n'est pas à écarter" selon le professeur Akhamouk    Le triste sort d'une jeune femme Algérienne    Attaque à la voiture piégée, 6 soldats français et 4 civils blessés    Larbaâ nath irathen en deuil    Des démarches pour le classement des ksour Sfissifa et Tiout    L'Europe en chansons et sans visa!    La Bande dessinée en fête à Alger du 25 au 27 juin en cours    Elections régionales en France : Le Rassemblement National de Marine Le Pen prend une raclée    21e Festival européen à Alger : Sous le signe de l'amitié algéro-européenne    La justice se penche sur la fraude électorale    «Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger    Conférence internationale à Berlin pour tenter de pacifier la Libye    Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"    La chaîne El Hayat TV suspendue pour une semaine    Deux hirakistes risquent trois ans de prison à Mostaganem    Une grande Histoire à apaiser    L'enjeu des locales et la survie des partis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tebboune réitère l'engagement de l'Etat
LIBERTE DE LA PRESSE EN ALGéRIE
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2020

Le président de la République s'est engagé à assurer l'appui et les garanties professionnelles nécessaires "pour promouvoir la performance de toute la presse algérienne, sans exclusive"
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réitéré, jeudi, à l'occasion de la Journée nationale de la presse, son engagement à garantir la liberté de la presse et d'expression en Algérie, et ce, dit-il, "dans le cadre des lois en vigueur et des garde-fous éthiques auxquels doit se conformer, instinctivement, le journaliste dans l'accomplissement de sa noble mission médiatique".
En ce sens, le premier magistrat du pays a indiqué que "le projet de révision de la Constitution garantit le droit à la création de sites et de journaux électroniques, en consécration de la liberté de la presse avec tout ce qu'elle comporte comme liberté d'expression, de créativité et de droit d'accès aux sources d'information et de protection de l'indépendance du journaliste et du secret professionnel".
Parmi ces garanties, M. Tebboune cite la non-soumission du délit de presse aux sanctions privatives de liberté et la non-suspension d'une activité journalistique, et ce, quels que soient, précisera-t-il, les moyens de sa diffusion ou de sa publication sans décision de justice. En outre, le chef de l'Etat a rappelé la position de l'Etat pour, développe-t-il, assurer l'appui et les garanties professionnelles nécessaires "pour promouvoir la performance de toute la presse algérienne, sans exclusive".
M. Tebboune explique que l'appui de l'Etat à la presse devra consolider davantage les droits garantis aux journalistes lors de l'accomplissement de leur mission d'information "sous la bannière de la loi, dans le strict respect des valeurs morales et de l'éthique professionnelle, ainsi que des droits et libertés, loin des discours de division, de discrimination ou de haine".
Tout en déplorant les dérives de certains journaux en ligne qui, selon lui, activent loin des règles de l'éthique et de la déontologie, le chef de l'Etat a estimé qu'il était "impératif, voire urgent, d'engager une réflexion participative et positive en vue de créer des mécanismes à même de codifier et d'encadrer les nouveaux outils de travail dans le monde de la presse, basés sur le numérique et les médias électroniques".
Tout en dénonçant, par ailleurs, l'attitude de certains pays à vouloir accaparer le leadership en termes de liberté de la presse en recourant à des règlements de comptes projetés par des lobbies hostiles à l'Algérie, M. Tebboune a qualifié de "mercenaires" et de "traîtres" ceux qui transforment leurs sites "en terreau fertile pour la diffusion de tels discours et de toutes les campagnes acharnées visant à semer la discorde et à saper le moral des citoyens".
Pour le Président, il s'agit de viles pratiques de certaines chaînes de télévision qui piétinent l'éthique professionnelle et les droits de l'Homme, les droits de la femme et de l'enfant pour, dit-il, "cracher leur venin sur notre pays, sous forme de fake-news, notamment à l'occasion de grands rendez-vous de l'histoire de l'Algérie nouvelle, à l'image de l'échéance du référendum sur le projet de révision constitutionnelle".
Pour M. Tebboune, les médias algériens "sont en mesure de s'ériger en donneurs de leçons en matière de professionnalisme pour le compte de médias de certains pays" et de faire face aux conspirations des lobbies hostiles à l'Algérie.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.