L'affaire de l'automobile sera rejugée    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    Des membres du COA convoqués par la justice    Ça coupe à Aïn-Naâdja !    La société civile espagnole renforce son soutien aux populations sahraouies    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    La dernière de Trump    La LFP ouvre un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Pr Amar Aït Ali Slimane plaide pour une gestion centralisée des lits d'hôpitaux    Saisie de 100 grammes de kif traité    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    L'OAIC confirme et précise    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    Le Mouloudia d'Alger vise la victoire    Nul sur toute la ligne    L'héritage    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Sous pression    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Bientôt de nouvelles aides    Ouverture d'un guichet de la Casnos    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    La main de l'étranger à géométrie variable    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Le foot est mort    Ligue des champions: Buffles du Borgou - MCA, aujourd'hui à 15h00: Mettre fin à un syndrome africain    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    Acquisition du vaccin anti-Covid: L'Algérie prudente    Une bande de malfaiteurs qui semait la terreur arrêtée    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour l'ouverture des frontières
Les agences de voyages impactées par la crise sanitaire
Publié dans Liberté le 25 - 10 - 2020

Les propriétaires des agences de voyages ont appelé hier le gouvernement à décider de la reprise des transports et l'ouverture des frontières afin de permettre la relance de leur activité qui est à l'arrêt depuis l'apparition de la pandémie de Covid-19 ayant entraîné des pertes financières importantes pour plus de 4 000 agences et la perte de plus de 30 000 emplois directs et indirects de cette activité et des autres activités connexes comme le commerce, l'industrie, l'environnement et la culture.
En marge d'un congrès de la Fédération des agences de voyages, de tourisme et d'hôtellerie, affiliée à l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), les propriétaires et gérants des agences de voyages ont, en effet, lancé un appel aux autorités pour se pencher sur la situation critique de leurs entreprises en raison des pertes très importantes qu'elles ont enregistrées, et qui varient d'une agence à une autre suivant l'activité et l'emplacement de chacune d'elles (une agence qui travaille à Alger n'a pas le même chiffre d'affaires que celle qui est à Tamanrasset).
En rappelant l'effort de l'Etat pour venir en aide à ces agences, à travers notamment l'octroi d'une aide de 30 000 DA au profit des activités touchées par la Covid-19, les intervenants ont estimé que cette aide est "insuffisante" au vu de l'importance de leur chiffre d'affaires et de leurs charges.
Aussi, ils ont demandé à l'Etat d'intercéder en leur faveur en procédant à une amnistie fiscale en déclarant l'"année blanche, où ils ne doivent pas payer d'impôts parce qu'ils n'ont pas travaillé". Idem pour le règlement du problème avec la Caisse d'assurance sociale des non-salariés (Casnos) qui s'érige en écueil face à nombre d'entre eux.
Nonobstant cela, les adhérents de l'UGCAA ont formulé de nombreuses autres exigences à l'endroit des pouvoirs publics à l'effet d'aider à la reprise de cette activité. Il s'agit, surtout, de la reprise du transport et de l'ouverture des frontières, sans lesquelles ils déclarent ne pas pouvoir travailler et aussi rester au chômage jusqu'à nouvel ordre.
"Les agences de voyages souffrent de la crise de la Covid-19 qui, depuis son apparition il y a plus de 10 mois, est à l'origine de la fermeture de toutes les agences de voyages, contrairement aux autres activités commerciales", a rappelé, dans ce sens, Derkaoui Djelloul, propriétaire de l'agence de voyages Jolly Travel. "Plus de 4 000 agences de voyages à l'échelle nationale ont été contraintes de cesser leurs activités, entraînant la perte de quelque 30 000 emplois", a-t-il rappelé.

A. RAFA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.