Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UGCAA dénonce des conditions contraignantes
Aide de 30 000 DA dédiée aux commerçants, artisans et transporteurs
Publié dans Liberté le 03 - 10 - 2020

Les bénéficiaires doivent justifier, entre autres, des cotisations Casnos (2019) et avoir eu un revenu annuel inférieur ou égal à 480 000 DA.
Après plus de deux mois d'attente de l'aide promise par le gouvernement, les commerçants et artisans impactés par la pandémie de coronavirus peuvent enfin toucher l'aide de 30 000 DA. L'opération vient d'être enclenchée après avoir fait l'objet d'un décret exécutif publié au Journal officiel n°53 en date du 14 septembre dernier.
Celui-ci fait suite au décret n° 20-211 du 30 juillet dernier et fixe les modalités d'allocation et concerne les commerçants, les artisans et les transporteurs. Aussi, il est mentionné clairement dans le texte en question que "l'aide de 30 000 DA servie pour les mois d'avril, mai et juin en compensation du manque à gagner" et concerne "les personnes exerçant des métiers impactés par les effets de la pandémie de coronavirus (Covid-19)".
Il est, d'ailleurs, précisé dans l'article 4 que "l'aide financière visée à l'article 2 ci-dessus, est attribuée à toute personne exerçant un métier ayant fait l'objet d'une suspension temporaire dans le cadre des mesures prises par les pouvoirs publics durant la période du confinement sanitaire" mais pas sans condition.
L'article suivant énumère les exigences contenues dans l'arrêté interministériel stipulant ce qui suit : être titulaire d'un registre du commerce ou d'une carte professionnelle d'artisan, selon le cas, ou d'autre document justifiant l'exercice du métier, avoir payé régulièrement les cotisations sociales à la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés au titre de l'année 2019, avoir souscrit un échéancier de paiement de la cotisation annuelle au titre de l'année 2020 et avoir un revenu annuel inférieur ou égal à 480 000 DA, déclaré aux services de la Casnos au titre de l'année 2019.
Rencontré à son bureau au siège de l'organisation sise à la rue Larbi-Ben M'hidi, Bouchrit Abdelkader, intérimaire du SG de l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) et secrétaire national chargé des finances n'y va pas par quatre chemins pour exprimer sa "désapprobation" quant aux conditions fixées pour bénéficier de l'aide des 30 000 DA les jugeant "contraignantes".
Il argumente : "C'est une aide insignifiante. Ce n'est pas, véritablement, une indemnisation ni une compensation par rapport au préjudice énorme subi lors de cette crise sanitaire." Notre interlocuteur reviendra, point par point, sur les conditions à remplir pour bénéficier de la modeste aide gouvernementale soulignant avec force ce qu'il qualifie d'"obstacles majeures".
"Si en 2020, les gens n'ont pas travaillé, la situation n'était pas facile en 2019 non plus. Alors pourquoi demander des cotisations Casnos, c'est une aberration tout autant que de fixer un seuil égal ou inférieur à 480 000 DA pour ce qui est des revenus. Il faut juste retenir que l'année 2020 a été très éprouvante pour la plupart des commerces et notamment pour les artisans."
Pour une reprise urgente du transport interwilayas
"L'aide des 30 000 DA sera perçue par les transporteurs interwilayas pour les mois d'août, septembre et octobre", nous a indiqué M. Bouchrit intérimaire au SG de l'UGCAA mais également en sa qualité de président de la Fédération des transporteurs.
Ce dernier ne comprend pas "pour quelle raison, les transporteurs interwilayas ne sont pas concernés par cette même aide accordée pour avril, mai et juin tout autant que les autres alors qu'ils n'ont pas travaillé durant tous les autres mois". Vient s'ajouter à cela la condition du paiement des cotisations Casnos.
À ce propos M. Bouchrit est formel : "De nombreux transporteurs autant que les artisans n'ont pas payé les cotisations pour 2019 ni pour 2020 et seront de facto exclus. C'est injuste.
Ces deux années ont été pourtant pénibles pour ces catégories et la situation pour eux ne fait que se compliquer davantage d'autant plus que cette crise sanitaire s'installe dans le temps et risque de durer."
L'UGCAA réclame, en définitive, "la reprise urgente" du transport interwilayas qui reste tributaire de l'évolution de la crise sanitaire. M. Bouchrit rapporte qu'"il y a eu une rencontre avec le ministre des Transports, il y a une quinzaine de jours.
La décision doit être prise en plus haut lieu et dépendra des avis émanant de la commission chargée de gérer la crise sanitaire". Raison pour laquelle l'UGCAA propose "la reprise avec des conditions dont un taux de remplissage réduit".

Nabila SAIDOUN


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.